La Chasse

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Drame
Durée
111
Titre Original
Jagten
Notre score
6
Après un divorce difficile, Lucas, quarante ans, a trouvé une nouvelle petite amie, un nouveau travail et il s’applique à reconstruire sa relation avec Marcus, son fils adolescent. Mais quelque chose tourne mal. Presque rien. Une remarque en passant. Un mensonge fortuit. Et alors que la neige commence à tomber et que les lumières de Noël s’illuminent, le mensonge se répand comme un virus invisible. La stupeur et la méfiance se propagent et la petite communauté plonge dans l’hystérie collective, obligeant Lucas à se battre pour sauver sa vie et sa dignité.

 

 

   Film en compétition dans la Séléction Officielle au Festival de Cannes 2012

L’avis de Fabien

En 1998 sortait Festen, intense drame familial signé d’un jeune réalisateur Thomas Vinterberg sous le label du Dogme. Quinze après et trois films décevants, le réalisateur danois revient avec le drame d’un homme injustement accusé de pédophilie suite aux déclarations de la fillette de son meilleur ami.

Dans La traque (Jagten) il est à nouveau question de l’implosion d’une communauté suite à une révélation fracassante, ici ce n’est plus seule la cellule familiale qui est chamboulée mais tous les habitants d’une petite ville.

  jagten_cap1

Après une exposition longuette, le nouveau Vinterberg monte en puissance dramatique avec la mise à l’index du coupable désigné, la vindicte locale prenant progressivement la forme d’une hystérie collective : les évitements et les injures laissent rapidement la place à l’intimidation sanglante qui vire presque au lynchage.

Si on ne retrouve pas l’intensité émotionnelle de Festen où la forme du huis-clos amplifiait la tension dramatique, la réussite du film réside dans le portrait certes peu original mais subtilement effrayant d’une communauté gangrenée par une révélation révoltante dont est victime l’excellent Mads Mikkelsen.

Nonobstant un redoutable dernier quart d’heure où perversion et ambiguïté s’exercent de manière troublante, cette chasse à l’homme ne présente pas un canevas scénaristique assez abouti (un certain manque d’originalité dans la succession de menaces et de pressions mais de surprenantes scènes finales) pour convaincre sans réserves mais permet à Thomas Vinterberg de faire un bon retour sur le devant de la scène internationale.

 

MAJ :  Mads Mikkelsen a remporté le Prix d’interprétation masculine au 65ème festival de Cannes

La Chasse
6
Plus d'articles
Halloween 4 : Le Retour De Michael Myers / Test Blu-Ray