Gigola

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Drame
Durée
102
Titre Original
Notre score
5

Dans les années 60, George, une jeune prostituée, s’autodétruit après le suicide de sa compagne…



Projeté en  avant-première à Lyon  grâce à  Écrans-Mixtes dans le cadre  d’une thématique gay et lesbienne.



L’avis de Nikkyta B. :


Gigola de Laure Charpentier mettant en scène Lou Doillon est l’adaptation du roman du même nom de la réalisatrice.


Sorti en 1972, le roman fût directement censuré.


L’histoire de Gigola est très simple, l’histoire d’une jeune femme homosexuelle dans les années 60 qui après avoir été « Gigola » pour les femmes de la haute société, deviendra mac et fera sa loi dans le milieu interlope du Paris d’hier.
Laure Charpentier s’essaie donc à la réalisation dans ce film. Au début, c’était Volker Schlöndorff qui devait adapter le roman avec Asia Argento comme rôle principal. Mais des différents ont convaincu Laure de réaliser elle-même sa propre histoire.


gigola_cap1


Le côté novice de Charpentier se fait malheureusement ressentir puisque ses dialogues restent pauvres et parfois vulgaire. En revanche, l’esthétique donné aux images est relativement envoûtante et permet de découvrir vraiment le Paris des années 60 jusqu’à presque en sentir les odeurs.


gigola_cap2


La difficulté de ce film comme beaucoup de films dit lesbiens, c’est qu’il est difficilement accessible aux hétérosexuels. Pour résumer, c’est un film dans lequel on ne cherche pas une prose parfaite mais où il faut se délecter de l’esthétisme. Une des grandes réussites de ce film est le casting qui compte outre Lou Doillon (qui considère d’ailleurs ce rôle comme son plus grand) on retrouve Thierry Lhermitte et autres Rossy De Palma, Marisa Paredes (Talons Aiguilles) et Marisa Berenson (Barry Lyndon).


Sortie le 19 Janvier 2011


gigola_cap3



Gigola
5
Plus d'articles
Re-Animator II : La Fiancée de Re-Animator / Test Blu-ray