Un baiser papillon

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Drame
Durée
100
Titre Original
Un baiser papillon
Notre score
5

Billie et Louis ont la chance de s’aimer passionnément et d’avoir une famille. Jusqu’au jour où une terrible nouvelle vient faire basculer leur existence et celle de leurs proches. Marie, l’amie de Billie, sa confidente et comédienne reconnue, redouble d’acharnement pour donner la vie tandis qu’Alice son infirmière, combattante pour la liberté, lui maintient que la vie c’est maintenant et dans l’instant. C’est un film, sur l’amour, sur l’espoir et sur la certitude que la force de la vie malgré les plus dures épreuves, reprendra toujours le dessus.


 

Film en avant-première pendant les 15 ème rencontres du cinéma de Gérardmer

 

 

 

L’avis de Fabien


Première réalisation de Karine Silla Perez, Un baiser papillon s’inscrit dans le genre du film choral pour évoquer à travers le destin de plusieurs personnages l’importance de l’amour familial, d’une écoute bienveillante pour surmonter les plus dures épreuves de la vie.


Film fait en famille (la réalisatrice filme son mari Vincent Perez et ses enfants), pour une grande partie autobiographique, Un baiser papillon met en avant une sensibilité et une humanité manifestes notamment dans les nombreux gros plans sur les différents acteurs s’efforçant de  jouer de concert la partition écrite par Karine Silla Perez.


Le couple, plutôt attachant, formé par Valéria Golino et Vincent Perez est le pivot d’un récit ambitieux se déployant, avec en fil rouge l’exploration de l’intime, sur le plan social, politique (les scènes  relatives aux émeutes de banlieue sont les plus faibles du film) comme sur le plan artistique où la beauté de l’art qui touche sous différentes formes les personnages est convoquée pour décupler les nombreux sentiments exprimés dans ces petites histoires.


Si au rayon des maladresses la recherche de l’émotion est parfois facile et le récit s’avère un peu déséquilibré entre un segment, celui de Cécile de France, manquant de relief et d’intensité par rapport au reste et une interprétation inégale, pour les plus jeunes acteurs, l’exercice du premier film est assez bien mené, accompagné par la belle musique de Angelo Badalamenti.

 

 

unbaisserpapillon2

Un baiser papillon
5
Plus d'articles
L’Abominable Dr Phibes : Test Blu-Ray