The divide

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Drame et Science fiction
Durée
122
Titre Original
The divide
Notre score
5

Lors d’une explosion atomique ravageant New York, huit personnes se réfugient dans l’abri aménagé au sous-sol de leur immeuble. Rapidement, des tensions et des rivalités apparaissent parmi les rescapés qui survivent grâce aux réserves d’eau et de nourriture. Eva va devoir s’endurcir pour affronter les menaces extérieures mais également le comportement de plus en plus violent de ceux avec lesquels elle se retrouve enfermée… Consciente que ce qui semblait initialement être un sanctuaire se transforme peu à peu en véritable enfer, Eva fera-t-elle tout pour réussir à survivre, quitte à renoncer à sa propre humanité ?



 

Film présenté au 19ème édition du FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM FANTASTIQUE DE GERARDMER

 

 

Avis de Rachel et Stéphane :

 

The divide est le 3ème long métrage du réalisateur français Xavier Gens que l’on avait déjà pu voir il y a deux ans pour Frontière(s).

Venu à Gérardmer dans le but de présenter son film au public, film qui semble-t-il ne verra pas le jour sur grand écran mais finira en direct to DVD, Gens a réalisé un film post apocalyptique dans lequel quelques survivants d’une attaque nucléaire qui a ravagé New York finissent par révéler leur propre nature.

 

Il s’agit ici d’un huis-clos puisque des personnes sont cloitrées dans le sous-sol de leur immeuble et ne peuvent pas en sortir du fait des radiations. Quand des personnes se retrouvent cloisonnées de la sorte, tels des rats dans une cage, la folie finit par les gagner. Les émotions se trouvent être décuplées et la nature animale peut prendre le pas sur la rationalisation et l’intelligence humaine. Alors notre côté ‘animal’ et primitif mis ainsi au grand jour nous incite alors à faire des choix que l’on ne ferait pas forcément en temps normal. Est-ce à dire qu’une telle catastrophe fait resurgir notre ‘moi’ le plus profond ? En effet, c’est dans des circonstances extrêmes (guerres, catastrophe, attentat…) que l’on voit resurgir la véritable personnalité d’un individu.

 

Les évènements du 09/11/2001 sont très présents dans ce film notamment via le personnage de Michael Biehn (un ancien pompier qui a participé au sauvetage et qui a perdu des collègues dans la catastrophe).

 

On reconnaitra Rosanna Arquette dans le rôle d’une femme devenue le jouet sexuel de deux hommes. Son rôle a d’abord été pratiquement entièrement coupé lors du premier montage afin que le film ne dépasse  pas 1h30. Or, il est en réalité bien dommage de couper de telles scènes. En effet, bien que secondaire le rôle de Rosanna Arquette n’en demeure pas moins intéressant pour montrer la dégradation comportementale de certains hommes.

 

Eva interprétée par Lauren German est l’héroïne du film. Elle semble fragile et on finit par comprendre qu’elle en a bavé dans sa vie mais au final c’est peut être ses blessures du passé qui en font une femme forte d’aujourd’hui.

 

La musique (sublime) joue un rôle primordial dans The divide et porte considérablement le film en dégageant une certaine émotion.

 

The divide réalisé par Xavier Gens est un long métrage post apocalyptique magnifique, porté par des acteurs étonnants, au meilleur de leur forme.

 

thedivide1


L’avis de Fabien


Dans le genre du drame post-apocalyptique très à la mode, The divide est plutôt une bonne surprise à voir exclusivement en vidéo, sa radicalité dans le domaine de la violence psychologique et physique ayant visiblement handicapée sa distribution en salles.


Avec ces huit personnages contraints de co-habiter dans le sous-sol de leur immeuble  pour survivre après une explosion atomique, Xavier Gens réalise un huis-clos très rapidement anxiogène où les privations alimentaires, la frustration sexuelle vont basculer certains vers un point de non-retour. Comme souvent dans ce dispositif scénique des clans se forment puis s’affrontent, la domination psychologique s’exprimant ensuite avec une violence bestiale (on reste loin cependant du torture porn artificiel à la Saw).


Une poignée de scènes un peu outrancières flirtant avec le grand-guignol n’empêche pas la tension dramatique de monter  crescendo jusqu’à un final assez intense où survit le personnage à priori le plus faible. Avec un budget limité, Gens se sort bien de la contrainte d’unité de temps, de lieu et d’action, faisant confiance à ses acteurs pour faire monter la pression et au pouvoir suggestif du hors-cadre.


Bien mis en images par Gens avec un score réussi et interprété solidement par des acteurs de second plan qui se donnent à fond pour faire exister des personnages au-delà des archétypes (Michael Biehn, Rosanna Arquette, Milo Ventimiglia dans des rôles extrêmes), The divide mérite bien un coup d’oeil.


thedivide2


Test DVD


Technique


Cette édition DVD signée Bac films propose le film dans une version non censurée.

L’image SD est tout à fait satisfaisante pour ce huis-clos aux nombreuses scènes en basse lumière. Les deux pistes sonores s’avèrent efficaces notamment dans une première partie aux effets percutants, le reste ne déméritant pas jusqu’à un final assez dantesque.


Bonus


Principal supplément de cette édition, Les coulisses du tournage (23′) compilent interviews des acteurs (sauf Rosanna Arquette) s’exprimant sur leur personnage, leur collaboration avec le réalisateur, l’avantage de tourner en continuité et moments volés sur le tournage où règnait une bonne entente malgré une histoire assez sombre. Quelques anecdotes de tournage sont livrées entre présentation classique des personnages et micro-zoom sur la pause de prothèses.


L’unique scène coupée (2′) est dispensable, en fait en une scène prolongée où quelques dialogues sont ajoutés à la scène retenue dans le montage final.


Au programme de Les dérapages du tournage : blagues, fous rires témoignant d’un tournage à l’ambiance délirante mais aussi évocation des problèmes techniques et financiers.

 

Pour des bonus plus conséquents se tourner vers l’édition blu-ray qui propose une  interview de Xavier Gens intitulée De The Shelter à The Divide, une fin alternative entre autres  modules techniques.


The divide
5
Plus d'articles
Seizure : La Reine Du Mal / Test Blu-Ray