Monsieur Flynn

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Drame
Durée
112
Titre Original
Being Flynn
Notre score
5

Alors qu’il travaille dans un centre pour les sans-abris de Boston, Nick Flynn tombe sur son père, un escroc, poète à ses heures perdues. Alors qu’il est lui-même perdu dans sa vie, Nick doit lutter contre l’envie de renouer une fois de plus les liens avec son père.

 



Avis de Manuel Yvernault :



En une petite quinzaine d’années, Paul Weitz est passé d’American Pie à Monsieur Flynn en faisant un détour par Mon beau-père et nous. Autant dire un grand écart entre un cinéma adolescent et un cinéma plus indépendant ayant offert entre temps un très honorable Pour un garçon, sans doute le film le plus important de sa jeune carrière à l’époque. Monsieur Flynn n’est hélas jamais où on peut l’attendre ou plutôt n’est pas le film attendu.

 

 

beingflynn1

 

 

Malgré une interprétation partagée et de haute volée des deux rôles principaux, Paul Dano et De Niro, l’élan que tente de prendre Monsieur Flynn reste dans sa position la plus figée. C’est dans ces égarements les plus diverses de formes que la narration, dense, peine à trouver un espace nécessaire à sa densité; les textes sont très bien écrits mais noirs de sens. Monsieur Flynn prend donc le seul chemin qui lui reste, celui d’un film chaleureux, très bien interprété, sa force première mais hélas dénudé d’émotions dont on pourrait prendre la mesure et subir les effets.



Le spectateur ne se sent alors concerné que trop rarement par cette relation père fils et la réalisation de Paul Weitz n’engage en rien le processus inverse. Tout semble tellement triste et dramatique que seule la composition de Paul Dano, donne une lueur d’espoir autant par sa performance que le caractère composé de son personnage. Il y avait sans doute mieux à faire avec un tel sujet.

Monsieur Flynn
5
Plus d'articles
Final Fantasy VII Remake : nos impressions !