Les femmes de Visegrad

Réalisateur
Jasmila Zbanic
Acteurs
Boris Isakovic, Kym Vercoe, et Simon McBurney
Pays
Allemagne et Bosnie
Genre
Drame
Durée
73 min
Titre Original
For those who can tell no tales
Notre score
8

Après de magnifiques vacances d’été dans un village de Bosnie, Kym, une touriste australienne, découvre que ce lieu a connu de tragiques évènements au moment de la guerre de Bosnie. Touchée, elle ne peut oublier et décide de retourner sur les lieux pour lever le silence.

 

Vu pendant les 18 èmes rencontres du cinéma de Gérardmer

Avis de Stéphane :

Ce drame fait réfléchir à une guerre qui s’est déroulée non loin de chez nous. En effet pendant la guerre en Bosnie, des atrocités ont été commises et vous n’en trouverez plus de traces de nos jours. C’est comme si ces événements tragiques avaient été d’une certaine manière effacés.

Pourtant il n’en est rien.

lesfemmesdevisegrad1

En racontant cette histoire, la réalisatrice perturbe le spectateur, à l’image du personnage principal. On comprend, on accepte et l’on pousse cette jeune femme à essayer d’en savoir plus. Elle, qui était en vacances et qui se rend compte qu’elle s’est rendu dans un village où beaucoup d’atrocités ont été perpétrées et que tout le monde a « oublié ». En réalité, bien évidemment, les gens s’en souviennent mais préfèrent oublier.

Les femmes de Visegrad est un très bon film qui surprend et fait réfléchir.

Les femmes de Visegrad
8
Plus d'articles
L’Abominable Dr Phibes : Test Blu-Ray