La course à la mort

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Science fiction
Durée
105
Titre Original
Death race
Notre score
5
Dans une Amérique futuriste, les prisonniers sont contraints de participer à de très violentes courses automobiles dans des arènes fermées. C’est dans ce contexte qu’un homme qui doit être libéré dans quelques semaines se voit assigné à participer à l’une de ces courses. Celle-ci est une course à la mort ! Il devient alors l’un des favoris du public qui le connaît sous le nom de Frankenstein…

 

L’avis de Yanick « Wolverine » RUF :

Voici enfin le remake du film de Paul BARTEL, DEATH RACE 2000 dont vous pouvez lire notre critique ici. Mais peut-on encore parler de remake à ce niveau ? Paul W. S. ANDERSON (RESIDENT EVIL, ALIEN VS PREDATOR) a entièrement réécrit l’histoire…. pour notre plus grand malheur. En effet, il n’est plus ici question d’écraser des piétons pour marquer des points, il s’agit tout bonnement d’une course organisée dans une prison et dont seul le gagnant de 5 épreuves sera libéré…. Dommage, car l’originalité du premier faisait son charme, même si le film était loin d’être un chef d’œuvre. Dans cette nouvelle version, on assiste simplement à une suite de courses, certes bien ficelées, mais très violente, le seul point commun avec le film de BARTEL. Non, pas le seul en fait, car au générique, on pourra découvrir que, comme pour l’original, Roger CORMAN a apporté une partie des finances et se retrouve au rang de producteur. De plus en plus bizarre…. Pourquoi produire un pseudo-remake qui n’en est pas un… pour faire un film sans intérêt… Coté acteur, le casting nous offre l’acteur « bankable » des films d’action du moment, Jason STATHAM (LE TRANSPORTEUR, ROGUE L’ULTIME AFFRONTEMENT et bientôt LE TRANSPORTEUR 3) qui reprend le rôle (?) tenu par David CARRADINE dans la première version : FRANKENSTEIN. C’est Tyrese GIBSON (TRANSFORMERS) qui reprend celui de Sylvester STALLONE : Machine-Gun Joe Viterbo. Mais ils ne suffiront pas à eux tout seul à remplacer l’originalité d’une histoire des années 70. Le futur était vu à l’époque de façon assez dérisoire, et en 2008, on le voit comme assez sombre, dans la même ambiance qu’un BLADE RUNNER. Ça aurait pu le faire, mais il fallait carrément faire un film différent, sans vouloir remaker un chef-d’œuvre du nanar…. Vous l’aurez compris, ce film est à réserver uniquement aux fans de films d’action sans scénario original et pourvu d’une violence implacable.

 

La course à la mort
5
Plus d'articles
Lux Aeterna