La comtesse Dracula

Réalisateur
Peter Sasdy
Acteurs
Ingrid Pitt, Leon Lissek, Lesley-Anne Down, Maurice Denham, Nigel Green, Patience Collier, Peter Jeffrey, et Sandor Elès
Pays
Angleterre
Genre
Horreur
Durée
93 min
Titre Original
Countess Dracula
Notre score
8

Vieille et amère, la comtesse Elisabeth découvre à la suite d’un incident que le sang de sa femme de chambre peut lui apporter la jeunesse éternelle. Elle ordonne que la jeune femme soit assassinée, et vidée de son sang. Désormais, la comtesse a trouvé le visage de ses vingt ans. Mais ce sanglant prodige ne dure pas : il lui faudra assassiner d’autres innocentes victimes pour continuer d’apparaître jeune et belle…

L’avis de Yanick Ruf :

Cette année, Éléphant Films nous propose pour la première fois de découvrir une partie des films de la Hammer en qualité restaurée en HD. Les films sortent en coffret DVD + BRD afin d’en profiter un maximum, avec des bonus extrêmement intéressants, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas… Bon, revenons à nos moutons. Pour ceux d’entre-vous qui ne connaitraient encore pas la célèbre firme anglaise (honte à eux au passage ;)), la Hammer a produit des dizaines de films, dont les plus connus sont ceux des années 70, mettant en vedettes des personnages fantastiques comme Dracula, Frankenstein ou encore la Momie, le tout en s’aidant d’acteurs comme Sir Christopher Lee, Vincent Price et bien entendu Peter Cushing en tête de liste.

La comtesse vampire (1)

Ce qui frappe quand on insère un disque de la collection Hammer, c’est la police de caractères pour annoncer justement cette collection. Voir Éléphant Films écrit avec les mêmes lettres que la Hammer, c’est tout bonnement du bonheur à l’état pur ! On comprend d’entrée de jeu que la société veut s’impliquer à fond dans cette nouvelle série de films qu’elle distribue en France. Réalisé par Peter Sasdy, on remarquera que pour une fois, il n’y a pas de « méga-star » au casting, mais de très bons acteurs ! On commencera par la merveilleuse Ingrid Pitt dans le rôle principal qui est celui de la comtesse Elizabeth. On comprend assez vite qu’elle n’est autre en fait que la fameuse comtesse Báthory, dans une adaptation libre de son histoire. Dans le rôle de sa fille, on retrouve une jeune actrice qui n’en était qu’au tout début d’une longue carrière, Lesley-Anne Down. Deux belles actrices qui donnent un charme et une sensualité légendaire au film. Car il est vrai qu’à cette époque, le fantastique avait le vent en poupe et le petit plus, c’était la Hammer qui le donnait en nous montrant des jeunes femmes légèrement vêtues par moment, avec même parfois une scène légèrement dénudée afin d’acquérir l’attention du spectateur.

La comtesse vampire (2)

Bon, mais concernant le film en lui-même me direz-vous ! Il s’agit d’une histoire de vampire, mais pas comme on l’entend normalement. La comtesse ne bois pas le sang de ses victimes pour se nourrir, mais elle l’utilise et s’enduit le corps avec pour rajeunir…. Et pour ce faire, pas mal de maquillages ont été utilisés. Bon, pas pour rajeunir bien sûr, mais pour vieillir Ingrid et la rendre méconnaissable, telle une vieille mégère (pas apprivoisée du tout !). Bon, il vaut mieux avoir travaillé comme ça que l’inverse, car sinon je ne vous laisse imaginer les scènes dénudées…. Le scénario est sympathique et nous change un peu des histoires de vampires classiques. Quant au reste du casting, il est à la hauteur de ce qu’on attend de lui et c’est très bien.

La comtesse vampire (4)

Caractéristiques techniques et bonus : Distribué uniquement en Version Originale avec ou sans sous-titres, La comtesse Dracula est présenté en format 16/9 compatible 4/3 bien entendu. Le format cinéma est respecté : 1.75. En plus du film en BRD et DVD, on retrouve  une présentation exclusive du film par Alain Schlokoff (17′), des bandes annonces et une galerie d’images afin que l’édition soit la plus complète possible ! Je vous conseille fortement de visionner la présentation, car Alain Schlokoff sait de quoi il parle quand il parle de la Hammer et nous apprend des tonnes d’anecdotes intéressantes !

La comtesse vampire (3)

Verdict : Au final, on a donc un film qui sent bon la Hammer et nous replonge dans notre jeunesse avec des acteurs qui jouent juste et une histoire pseudo-vampirique qui nous emporte grâce aux charmes de la belle Ingrid Pitt. Une très bonne pioche pour Elephant Films que La comtesse Dracula! Incontournable collection qui se doit d’être vue au moins une fois en Blu-ray pour en profiter pleinement !

La comtesse vampire (6)

La comtesse vampire (5)

La comtesse Dracula
8
Plus d'articles
Moscou Ne Croit Pas Aux Larmes : Test Blu-ray