Innocent Venus

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Science fiction
Durée
286
Titre Original
Inosento V?nasu
Notre score
5

En 2010, un cataclysme détruit les 2/3 de l’humanité. Le Japon se rétablit en constituant une zone spéciale protégées par sa technologie, et en exclut les plus pauvres. En 2035, deux opposants tentent d’échapper aux « Phantom », organisation chargée de supprimer toute résistance au régime. Ils s’enfuient avec une mystérieuse jeune fille au centre de nombreuses machinations…

Innocent Venus est disponible chez l’éditeur WE Prod.

L’avis de Yanick « Wolverine » Ruf :   Voici donc l’intégrale de cette série, à mi-chemin entre Patlabor et Jin Roh ou encore Albator. Un mélange d’univers futuriste dans lequel les personnages sont tous plus ambigus les uns que les autres…. On va donc de surprises en surprises en suivant nos héros et cette intrigante petite fille. Et pour ce faire, les mangakas utiliseront aussi bien les images normales que l’animation 3D. Le final donne une histoire qui tient la route et se laisse regarder. Attention toutefois, le langage et la violence de certaines scènes en font une série à déconseiller aux plus jeunes… Dommage toutefois qu’il n’y ait pas plus d’épisodes, on se prend vite dans l’histoire (j’ai avalé l’intégrale en 2 jours) et on a toujours envie d’en savoir davantage…. Surtout que le coté caché de la petite fille se dévoile lentement, faisant naître un suspens qui ne demande qu’à être entièrement découvert.

Sana, la jeune fille par qui tout arrive…

Coté animation, tout est nickel, à l’instar de la musique qui entre vite dans notre tête pour ne plus en ressortir. Les robots appelés ici « gladiateurs », quant à eux, sont présents et font bonne figure. Ils apportent un réel plus à l’histoire, nous offrant des combats à la hauteur de ce que l’on est en droit d’espérer… Nettement plus présents que dans la trilogie Patlabor, ils sont en fait la continuité du corps humain. Genre d’exosquelette en armure quasi-indestructible permettant à leur « pilotes » de se déplacer rapidement, de combattre violemment, de faire des chutes vertigineuses et également de voler. Bref, tout ce dont on a besoin pour faire une bonne série.

 

Les gladiateurs sont là…
 
 

Les personnages sont attachants, que ce soit la petite Sana, ses protecteurs Jin et Jo, ou encore le farfelu Gora qui montrera au fur et à mesure de l’avancement de l’histoire, qu’il n’est peut etre pas celui pour qui il se fait passer… Et on notera également l’équipe de pirates qui est en fait fort sympathique. Du coté des bonus, chacun des trois DVD comprend quelques bande-annonces des dernières nouveautés en matière de manga (et ca donne envie). Certes, on aurait apprécié une fois de plus un making-of  ou un reportage sur la réalisation de ce genre de film d’animation.Bon, on pourra toujours se délecter en visionnant cette série en version originale ou française (de trés bonne qualité!). Un incontournable du manga…
 
 
Gora, ange ou démon ?
 
 
Innocent Venus
5
Plus d'articles
Halloween 4 : Le Retour De Michael Myers / Test Blu-Ray