Inferno

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Horreur et Policier
Durée
110
Titre Original
Inferno
Notre score
5
Une jeune femme qui vient d’aménager dans un luxueux immeuble new-yorkais apprend que l’architecte l’a conçu pour les trois divinités maléfiques qui gouvernent le monde.

L’avis de Fabien

Deuxième opus de sa trilogie des Mères après Suspiria, Inferno a la forme d’un opéra psychédélique où les fulgurances visuelles et sonores s’inscrivent dans des tableaux cauchemardesques où la Mort est omniprésente. Visuellement Argento s’est inspiré de la peinture préraphaélite pour ces tons bleus et roses dominants. La maison a comme dans Suspiria un rôle narratif primordial, dotée comme un être humain d’une conscience.
Après la sorcellerie dans Suspiria, le réalisateur s’empare ici du thème de l’alchimie pour un résultat final certes inférieur en terme de scénario mais à l’esthétique aussi travaillé grâce aux expérimentations du directeur de la photo Romano Albi.
Inferno_1


Test DVD
Inédit en DVD et blu-ray en France, Inferno présente un master restauré (image et son) à partir des négatifs originaux transférés en HD.

 

Technique

Un soin a visiblement été apporté à la restitution de la photographie de Romano Albani mais quelques plans flous et mal définis ajoutés à une granularité certaine dans les scènes en basse lumière procurent une déception. Les pistes mono sont correctes.


Bonus

Un module de 13′, L’alchimie du mystère, est proposé comme uniquement supplément des deux éditions  Wild Side : des interviews de Dario Argento, Romano Albani (directeur photo) et Luigi Cozzi (collaborateur d’Argento) permettent d’analyser rapidement les parti-pris esthétiques et thématiques du film.

 

 

Retrouvez ICI notre interview de Dario Argento réalisée lors du 32ème CINEMED
Inferno
5
Plus d'articles
Blue Collar : le test blu-ray