Hippocrate

Réalisateur
Thomas Lilti
Acteurs
Jacques Gamblin, Reda Kateb, et Vincent Lacoste
Pays
France
Genre
Comedie et Drame
Durée
102 min
Titre Original
Notre score
6

Benjamin va devenir un grand médecin, il en est certain. Mais pour son premier stage d’interne dans le service de son père, rien ne se passe comme prévu. La pratique se révèle plus rude que la théorie. La responsabilité est écrasante, son père est aux abonnés absents et son co-interne, Abdel, est un médecin étranger plus expérimenté que lui. Benjamin va se confronter brutalement à ses limites, à ses peurs, celles de ses patients, des familles, des médecins, et du personnel. Son initiation commence.

 

Avis de Manuel Yvernault :

Sur le papier le sujet, lié à l’actualité, éveillait la curiosité. Versant caméra, devant, Reda Kateb valeur montante du cinéma français et Vincent Lacoste éveillaient de leur côté l’intérêt, derrière, Thomas Thomas Lilti n’avaient à son actif que la réalisation de Les yeux bandés, Charlie et Greg et quelques courts-métrages.

hippocrate1
Le résultat s’avère plutôt convaincant, car en évitant les stéréotypes dont le milieu hospitalier pouvait être vecteur, le réalisateur fait un état des lieux, critique, du monde médical et plus précisément de la vie à l’hôpital. En choisissant l’axe de la comédie légère, le réalisateur, bien aidé par la justesse de son regard, prouve que le cinéma français peut faire autre chose que se caricaturer dans l’humour. Ici, émotion et intelligence se mêlent à la justesse du propos, un ensemble bien aidé par un casting (seconds rôles inclus) qui semble être fait pour porter la blouse.

Reda Kateb prouve une fois de plus son talent et la pluralité de son jeu tout comme Vincent Lacoste qui trouve ici sans doute un de ses meilleurs rôles. Seul bémol il semble cantonner à faire du «Vincent Lacoste» ce qui pour l’instant n’est pas gênant dans la mesure où ce genre de rôle lui va comme un gant.

Hippocrate
6
Plus d'articles
Invisible Man : test blu-ray