Titli, Une chronique indienne

Réalisateur
Kanu Behl
Acteurs
Ranvir Shorey, Shashank Arora, et Shivani Raghuvanshi
Pays
Inde
Genre
Drame
Durée
127 min
Titre Original
Notre score
8

Dans la banlieue de Delhi, Titli, benjamin d’une fratrie de braqueurs de voitures, poursuit d’autres rêves que de participer aux magouilles familiales. Ses plans sont contrecarrés par ses frères, qui le marient contre son gré. Mais Titli va trouver en Neelu, sa jeune épouse, une alliée inattendue pour se libérer du poids familial…

 

 

 Vu pendant les 19ème rencontres du cinéma de Gérardmer

Avis de Stéphane :

Il existe souvent des a priori négatifs sur les films indiens. On s’imagine qu’ils sont souvent  ennuyeux ou dans un style trop Bollywood avec beaucoup de musique. Pourtant en regardant un long métrage comme Titli le spectateur assiste à un beau long métrage bien conçu du début à la fin.

titli1

L’histoire est triste et l’on assiste à cette histoire sans artifice sur ces personnes pauvres qui essayent de s’en sortir. Ici, le racket et la violence sont le quotidien de toutes ces personnes sans argent et sans avenir.

Titli, le personnage principal dont le prénom veut dire papillon, essaie à sa façon de sortir de la vie toute tracée dans cette misère. Il utilise son ingéniosité mais aussi son manque d’empathie pour essayer de réussir. Il a un but et rien ne doit l’empêcher d’y parvenir !

En même temps les femmes (la sienne et celle de son frère) montrent qu’elles ne se laissent pas dominer et qu’elles peuvent agir. D’ailleurs se sont elles qui décident pour les hommes à leur insu.

Le réalisateur montre bien la misère et la richesse qui séparent la population d’un même pays. C’est d’ailleurs surprenant et l’on comprend bien la situation avec la séquence de l’essai de la voiture chez un concessionnaire par exemple.

Titli, Une chronique indienne est un très bon film qu’il faut absolument découvrir.

 

 

Titli, Une chronique indienne
8
Plus d'articles
Blue Collar : le test blu-ray