The Burrowers

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Horreur
Durée
90
Titre Original
The Burrowers
Notre score
5

En 1879, dans une région déserte et dénudée des Badlands, des fermiers et une troupe militaire s’associent et partent à la recherche d’une famille disparue. Suspectant en premier lieu les indiens d’avoir enlevé cette famille, ils vont découvrir quelque chose de plus terrifiant et de pas tout à fait humain…

 

 

Film présenté lors du Festival de Gérardmer 2009

 

 

Avis d’Alex :

 

Dire que The Burrowers est un film atypique est un doux euphémisme…
Mélange de western et d’horreur, le long-métrage de J.T. Petty n’est pas un spectacle fun et jouissif, mais une longue introspection sur l’histoire américaine et un constat (ultra pessimiste) sur ce que l’homme « blanc » a fait subir aux indigènes indiens.

Film lent et atmosphérique, The Burrowers (« Les Enfouisseurs » en français) n’est cependant pas dénué de fulgurances graphiques carrément gores (comme l’atteste le final, même si un peu maladroit et « grand-guignolesque » au vu de l’ensemble…)

Ce film d’ouverture du Festival de Gérardmer est loin d’avoir fait l’unanimité, mais il m’a plutôt séduit par l’originalité et la noirceur de son propos.

A découvrir donc malgré quelques « longueurs », qui ne m’ont pourtant pas gênées tant je me suis senti hypnotisé par le climat du film !

 

 

 

 

Avis de Rachel :

Ce film a été présenté lors de la cérémonie d’ouverture du festival et a donc ouvert la compétition. C’est la 1ère fois que le film d’ouverture concoure aussi pour le grand prix. En effet, d’habitude le film projeté lors de la soirée d’ouverture ne faisait pas partie de la compétition officielle.

Ce film est ce que l’on peut qualifier de western fantastique. Des monstres venus d’on ne sait où kidnappent des personnes et les ensevelissent afin de les manger plus tard.

On apprend qu’avant ils mangeaient des bisons mais comme les humains ont massacré les bisons, ils mangent maintenant des hommes. La trame du film est un peu bidon car les monstres pourraient s’attaquer aux vaches, aux chevaux, aux moutons… D’autre part, les monstres ne sont pas terriblement bien faits.

Néanmoins l’histoire se suit de façon assez agréable et malgré quelques défauts de scénario et quelques travers, on se retrouve devant un film qui ne va pas au-delà de ses prétentions mais qui est loin d’être à rejeter complètement.

 

Avis de Stéphane :

Le western horrifique est un domaine peu exploité par les réalisateurs. Dans le film The Burrowers, le spectateur n’arrivera pas à s’épanouir. Rien d’exceptionnel durant la narration ne parviendra à sortir le public de sa léthargie.
Dommage…

 

The Burrowers
5
Plus d'articles
Point limite : le test blu-ray