Resident Evil, the Nightmare of Dante

Réalisateur
Vincent Gatineau
Acteurs
Pays
France
Genre
Horreur et Jeu vidéo
Durée
Titre Original
Notre score
8

Les personnages du jeu vidéo Resident Evil sont en plein combat contre les zombies dans la célèbre forêt de Racoon City lorsqu’ils recontrent Dante, le héros de Devil May Cry…

L’avis de Yanick Ruf :

Rares sont les bonnes adaptations de jeux vidéo en film… Par contre, les fans films, eux sont plutôt à la hauteur ! Bien entendu, dans ce genre de réalisations, ce sont des passionnés qui mettent tout ce qu’ils ont, même si les moyens sont légers par rapport aux superproductions hollywoodiennes qui devraient peut être s’en inspirer pour faire des films dignes de ce noms. C’est une fois de plus le cas avec Resident Evil, the nightmare of Dante qui s’inspire, bien entendu du célèbre jeu de zombies. Mais ce n’est pas tout, le réalisateur, Vincent Gatineau, a voulu également intégrer à l’histoire le personnage de  Dante, héro du jeu Devil May Cry.

resident evil dante 02

Cela nous donne donc un aperçu de ce que l’on aurait pu avoir si DMC avait été le quatrième opus de la saga des Resident Evil comme il l’était souhaité à la base ! Un point très intéressant, vous l’aurez compris en lisant le nom du réalisateur, est qu’il s’agit ici d’un fan-film français !! Grace à Vincent, on s’aperçoit qu’une fois de plus notre pays est capable de faire des prouesses tout aussi techniques que du point de vue des maquillages, afin de nous donner un excellent divertissement, très proche de ce que l’on voit dans les jeux vidéo homonymes et dans les mangas. Rien à redire donc si ce n’est que ce genre de film est malheureusement loin d’être légion ! Les personnages semblent tout droit sortis d’un cosplay et nous rappellent l’univers des jeux dont ils sont issus. On n’a pas besoin d’une présentation des différents rôles, on les connait tous par cœur.

resident evil dante 01

Bien entendu, il faut réellement être fan de jeux vidéo pour savoir apprécier cette réalisation, mais bon, on en prend plein les yeux et même les néophytes du genre devraient y trouver leur compte. Des zombies, des gunfights, des épées gigantesques à grand renforts d’effets numériques (notamment les gerbes de sang) et de maquillages pour les gros plans, il n’en faut pas plus que ça pour prouver que l’on peut faire un film de qualité ! La méthode a déjà fait ses preuves, rappelez-vous le film de Ryuhei Kitamura, Versus l’ultime guerrier, qui en prenant cette structure, avait fait le tour des festivals de par le monde….. Espérons un long métrage dans le même style un jour car moins d’un quart d’heure, c’est trop court quand c’est aussi bon…

resident evil dante 03

Resident Evil, the Nightmare of Dante
8
Plus d'articles
Seizure : La Reine Du Mal / Test Blu-Ray