Les rongeurs de l’apocalypse

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Horreur et Nanar
Durée
98
Titre Original
Night of the lepus
Notre score
5

Suite à une prolifération nuisible de lapins, des scientifiques mettent au point une hormone censée ré-freiner leurs pulsions sexuelles, ce qui a pour conséquence inattendue d’accroître leur agressivité et leurs poids. Ces derniers atteignant rapidement les 80 kilos, ils deviennent de terribles prédateurs.

 

 

 


L’avis de Yanick « Wolverine » Ruf :


Ce matin, un lapin, a tué un chasseur…. Et tous les gens qu’il a rencontrés dans la foulée…..

 


Imaginez des lapins de la taille d’un loup (c’est ce qui est dit dans le film, mais ils sont encore plus gros en fait !) qui manquent de nourriture. Que vont-ils faire à votre avis ?? Se ruer sur de la chair humaine bien entendu, sinon, ce ne serait pas drôle. Voici un film qui est donc original, car personne avant n’avait pensé à transformer le plus sympathique des animaux de compagnie en une bête assoiffée de sang et dévorant tout ce qui se trouve sur son passage. 


 

Comme d’habitude, tout ceci arrive à cause de tests sur un lapin qui s’échappe et contamine ses congénères. On est vite dans le feu de l’action et les bébêtes se multiplient à vitesse grand V. Visuellement, on se retrouve avec des scènes dans lesquelles les lapinous sont filmé en premier plan avec les personnages au loin pour donner l’effet de grandeur des bestioles. De nombreux lieux ont également été recréés en maquette et les lapins courent au milieu dans un superbe effet de gigantisme. Bonne initiative, c’est mieux que de mettre de faux animaux en peluches qui donneraient un aspect visuel limite. Toutefois, ces peluches sont tout de même utilisées pour certains gros plans. Ou plutôt devrais-je dire des parties de peluches (pattes et têtes principalement). On voit bien que ce n’est pas réel, mais bon, on ne pouvait pas faire mieux à l’époque et c’est ce qui en fait tout le charme !


 

 

Au niveau des maquillages, du sang bien fluo (LOL) qui en rajoute encore dans la démesure et nous donne des effets granguignolesque qui, s’ils étaient effrayants il y a trente ans, nous font surtout sourire maintenant. Les cadavres sont juste recouvert de faux sang et ils ne sont même pas dévorés alors que l’on nous annonce des mutilations atroces (re-LOL). Bref, on a donc droit à un bon nanar comme on les aime, avec en prime DeForrest Kelley, le Docteur Mac Coy de la série des Star Trek, qui interprète un des rôles principaux. Comme d’habitude, faites le tour des marchés aux puces pour essayer de trouver cette bonne vieille VHS, car aucune édition DVD n’est disponible à ma connaissance…

 


 

 


 


Les rongeurs de l’apocalypse
5
Plus d'articles
Le Vent Nous Emportera : Test Blu-Ray