Le Discours d’un roi

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Drame
Durée
118
Titre Original
The King's Speech
Notre score
5

D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI (Colin Firth), suite à l’abdication de son frère Edouard VIII (Guy Pearce). D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme (Helena Bonham Carter) et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage (Geoffrey Rush) aux méthodes peu conventionnelles. Il devra vaincre son bégaiement pour assumer pleinement son rôle, et faire de son empire le premier rempart contre l’Allemagne nazie.





L’avis de Yanick « Wolverine » Ruf :


Comment imaginer qu’un simple professeur de diction puisse changer la vie de l’un des hommes qui devait devenir l’un des plus importants pendant  la seconde guerre mondiale ? Voici un sujet de film assez original mais qui risque d’en surprendre plus d’un. Entre une interprétation exemplaire de Colin Firth (a single man) et de Geoffrey Rush (le royaume de Ga’hoole), il y a en plus une complicité qu’il fallait retranscrire à l’écran !


discours_roi_cap1


Pas aisé car il est rare de voir un simple concitoyen australien se permettre des familiarités et des fantaisies avec un futur roi sans que ce dernier s’offusque. Pas évident de choisir le bon duo pour cette entreprise. On notera également l’interprétation de Derek Jacobi (Au-delà) dans le rôle de l’archevêque qui montre le pouvoir constant de l’église à l’époque, mais qui pour la première fois est mis en cause par les choix du Roi. Et pour couronner le tout, Helena Bonham Carter (Alice au pays des merveilles) vient compléter la tête d’affiche de ce film. 



discours_roi_cap2


Le réalisateur Tom Hooper réussit ce tour de force et nous entraine donc dans cette rééducation de la parole pour ce Duc bègue qui va devoir se préparer à faire des discours devant les premières télévisions et radios. On est vite pris par la prestance des acteurs qui imposent, en plus de leur personnage respectif, un respect incroyable aux spectateurs. Nominé 12 fois pour les Oscars, gageons que Le discours d’un roi risque d’en gagner quelques-uns. Une part d’histoire méconnue qui se doit d’être (re)découverte d’urgence !


discours_roi_cap3



Le Discours d’un roi
5
Plus d'articles
Invisible Man : test blu-ray