Le Chemin noir

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Documentaire et Drame
Durée
78
Titre Original
Le Chemin noir
Notre score
5

De la campagne paisible aux paysages sidérurgiques sinistrés de Lorraine, sur la trace d’un passé enfoui, le chemin noir traverse la France d’aujourd’hui et celle d’hier. à travers un destin individuel s’y raconte une histoire collective, celle de l’immigration algérienne en France. Aux sons du jazzman Archie Shepp, l’enfance du réalisateur renaît et avec elle son cortège de fantômes : les vieux Arabes invisibles, le métal en fusion.

 

Film en sélection aux 16 ème rencontres du cinéma de Gérardmer


Avis de Stéphane :

 

Le film Le chemin noir réalisé par Abdallah Badis est très proche d’un documentaire bien que le réalisateur se met d’ailleurs en scène afin de nous évoquer divers sujets tels que l’exil, le souvenir, le monde ouvrier dans la sidérurgie lorraine et la vie des algériens dans ces usines. En évoquant ces thèmes, le spectateur s’aperçoit qu’il est en face d’un monde presque inconnu mais qui n’est pourtant pas si lointain …

D’ailleurs la sidérurgie lorraine et ses problèmes reste au cœur de tous les débats politiques.

 

 

lecheminnoir1


 

Abdallah s’appuie sur des témoignages de personnes âgées qui racontent leurs souvenirs. Quelques fois, l’écran nous place face à ce qui reste de ces lieux qui naguère étaient remplis de personnes qui y travaillaient et dont les bruits s’entendaient à des kilomètres. Le spectateur s’émeut devant ces regards émouvants qui reflètent tous les souvenirs d’autrefois …

 

Le réalisateur utilise un homme et sa voiture en panne comme fil conducteur du récit et qui va faire émerger l’histoire … C’est une métaphore qu’utilise Abdallah Badis comme pour le ring de boxe dans l’ancienne usine.

 

 

lecheminnoir2


 

Le chemin noir est un film qui ne doit pas être seulement projeté en salle mais mérite aussi un débat. En effet, Abdallah Badis est capable de nous entraîner dans ces discours et nous faire vivre une époque révolue.

.

Le Chemin noir
5
Plus d'articles
Beatrice Cenci – Liens d’amour et de sang : le test blu-ray