Jamila and the President

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Drame
Durée
97
Titre Original
Jamila Dan Sang Presiden
Notre score
5

Jamila, jeune prostituée, s’est rendue aux autorités après avoir avoué l’assassinat d’un ministre de haut rang. Elle refuse toute assistance et ne veut pas d’avocat. Elle sait qu’elle risque la peine de mort mais ne demande ni grâce, ni traitement de faveur. Le pays se sent très vite concerné par le cas Jamila et un groupe de militants extrémiste réclame avec violence sa condamnation à mort. Dans la prison, dirigée de main de maître par Mme Ria, femme rigide et apparemment insensible, on apprend que Jamila a été la victime, alors qu’elle était petite, d’un trafic d’enfants, trafic qui s’est complètement banalisé dans de nombreuses régions d’Indonésie…

 


Film en Compétition au 16ème FICA de Vesoul

 

 

jamila_and_president1

 

 

L’avis d’Alex :


Avec Jamila and the President, la militante indonésienne Ratna Sarumpaet (qui a connu la prison sous le régime du dictateur Soeharto et reçu l’équivalent asiatique du Prix Nobel de la Paix) réalise un film utile du point de vue de la dénonciation de la prostitution des enfants, mais certainement pas une grande œuvre d’un point de vue cinématographique…

 

J’en veux pour preuve la plupart des scènes de confrontation entre Jamila (interprétée par la propre fille de la réalisatrice) et la gardienne en chef (Christine Hakim) filmées en plans fixes, la caméra « simplement » posée devant les protagonistes, et qui font plus penser à du théâtre qu’à du cinéma : le film est d’ailleurs tiré d’une pièce, créée par Ratna Sarumpaet après son enquête pour l’UNICEF sur les trafics d’enfants en Indonésie.

 

Le résultat est donc un long-métrage au fond intense malheureusement plombé par une mise en scène désespérément statique.

Vraiment dommage…

 

Jamila and the President
5
Plus d'articles
Horribilis : Test Blu-Ray