Jackass 3D

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Comedie
Durée
76
Titre Original
Notre score
5

Johnny Knoxville et sa bande de déjantés débarquent pour la première fois sur grand écran et en 3D !… Aïe !





L’avis de David Talon du site Daily-movies :


Lorsq’un blaireau (en l’occurrence Johnny Knoxville) décide de tester sur lui-même les effets d’un coup de bombe lacrymo, pour le plus grand plaisir de tous les allumés de skate et d’humour potache, il en résulte un phénomène qui restera dans les annales de la Trash TV. Et ce pendant plus de 10 ans ? Mais quelle espèce d’abruti peut regarder ça?

Eh bien, nous tous. Même vous, le monsieur avec le costume qui travaille dans le gestion de patrimoine, a rigolé en voyant passer une bonne vidéo scatophile de Steve-O, ou un strip-tease en bonne et due forme du phénomène Chris Pontius !

 

 

jackass3d_cap1

 

Alors l’annonce de la mise en chantier d’un troisième (4ème si l’on compte la version 2.5) « long métrage » et en 3D de notre bande d’attardés préférée a fait frétiller la queue tous les amateurs de pipi, caca, vomi et gamelles en tout genre !

Et le résultat final n’est rien de moins que le meilleur épisode de la franchise, auquel l’apport de la 3D est un plus non-négligeable (Rocky, le coup de truite) et qui donne l’impression de se retrouver avec des potes qui nous ont vraiment trop manqué, ces gars qui sont tous trentenaires avec un cerveau de gamin, sans peur et sans estime d’eux-mêmes !

 

 


jackass3d_cap2

 

 

On à le droit à tout : maquillages de papy, gamelles en tout genre, explosion de caca et même un saut à l’élastique dans une cabine WC de chantier remplie de déjections canines, le must du bon goût en somme…
 
Et avec ce générique final tout en mélancolie, rappelant que ces personnages bercés trop près du mur sont juste des parents, des enfants, les potes que l’on voudrait avoir, et qui accomplissent tout ce que nous n’aurions jamais osé faire, une sorte de catharsis nécessaire dans ce climat de pression permanente. Alors, évidemment, on peut faire quelques reproches à ce baroud d’honneur tout en finesse, comme une mise en scène plus plate que dans l’excellentissime « Jackass 2 », ou ces satanés doublages français, immondes et inutiles au possible, mais rien qui ne vaille la peine de bouder son plaisir.

 


jackass3d_cap3



Jackass 3D
5
Plus d'articles
Lux Aeterna