Hancock

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Science fiction
Durée
92
Titre Original
Hancock
Notre score
5

Il y a les héros, les super-héros et il y a… Hancock. Ses superpouvoirs lui ont souvent permis de sauver d’innombrables vies, mais les dégâts monstrueux qu’il fait au passage ont fini par le rendre impopulaire. Les habitants de Los Angeles n’en peuvent plus et se demandent ce qu’ils ont bien pu faire pour mériter un « héros » pareil. Hancock est une tête de mule irascible qui n’est pas du genre à se soucier de ce que pensent les gens… du moins jusqu’à ce qu’il sauve la vie de Ray Embrey, un spécialiste des relations publiques.
Le super-héros le plus détesté au monde commence alors à réaliser qu’il n’est pas aussi insensible qu’il voudrait le faire croire…

 

L’avis d’Alex :

Le nouveau film de Peter Berg (« Very Bad Things », « Le Royaume »), produit notamment par Michael Mann, a été pour moi une relative déception…

Non pas que j’y allais en attendant un pur chef d’œuvre, mais au moins un film plus iconoclaste. Car avec son « pitch » de départ (le super-héros alcoolique et détesté de la population), le film avait les cartes en main pour nous livrer une sacrée satire sociale.

Malheureusement, l’esprit « politiquement incorrect » du début (Hancock se fait traiter de « sale c… » par tout le monde, enfants compris !) ne tient pas plus de 30/40 minutes, avant que le scénario ne parte un peu dans tous les sens pour finir par nous répéter le schéma archi-classique du film de super-héros (bad guy revanchard et proches en danger…)

Il faut quand même rappeler que l’argument de départ (le surhomme désabusé et détesté par la population à cause des nombreuses catastrophes matérielles qu’il crée sur son passage) n’est pas aussi « original » que ça : c’était déjà l’histoire de « Dai Nipponjin », un film japonais présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes…en 2007 !!!

Malgré ces menus défauts, il faut bien reconnaître que l’on ne s’ennuie pas durant la projection car de nombreux rebondissements (dont un de taille) parsèment le métrage…

Côté interprétation, Will Smith fait son boulot, tout comme Jason Bateman en employé de relations publiques redevable.

Quant à Charlize Theron, elle fait du…Charlize Theron. Sans plus.

(Bon OK, ce n’est pas mon actrice préférée…surtout lorsque je pense que Will Smith avait proposé le rôle à l’indienne Aishwarya Rai, ex-miss Univers et star à Bollywood. Damned !)

« Hancock » est juste divertissant, alors qu’avec un pitch pareil, il aurait pu être démentiellement délirant ! Dommage…

 

 

Hancock
5
Plus d'articles
1917 : le test blu-ray