Expendables 2: unité spéciale

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Action et Aventure
Durée
102
Titre Original
The Expendables 2
Notre score
5

Les Expendables sont de retour, et cette fois, la mission les touche de très près…
Lorsque Mr. Church engage Barney Ross, Lee Christmas, Yin Yang, Gunnar Jensen, Toll Road et Hale Caesar – et deux nouveaux, Billy The Kid et Maggie – l’opération semble facile. Mais quand l’un d’entre eux est tué, les Expendables jurent de le venger. Bien qu’en territoire hostile et donnés perdants, ils vont semer le chaos chez leurs adversaires, et se retrouver à tenter de déjouer une menace inattendue – cinq tonnes de plutonium capables de modifier l’équilibre des forces mondiales. Cette guerre-là n’est pourtant rien comparée à ce qu’ils vont faire subir à l’homme qui a sauvagement assassiné leur frère d’armes…



L’avis de Wolverine:


Expendables 2 : Papys font de la résistance…

 

Quand un film marche, il est maintenant habituel d’en voir une ou plusieurs suites. Pas de surprise donc de voir débarquer The Expendables 2 sur les écrans. Alors est-ce que cette fois-ci on aura droit à tous les acteurs oubliés la première fois et passés maîtres dans les films d’action il y a 20 ans ? Au risque de spoiler un peu, je pense que l’on a droit à un éventail assez large des « légendes » encore vivantes. Dans les rôles titres, on retrouve donc Sylvester Stallone aux cotés de Jason Statham, Dolph Lundgren, Terry Crews et Randy Couture. Jusque-là, tout va bien. Jet Li, malheureusement ne reste pas jusqu’au bout du film et c’est bien dommage…


expendables2_cap1


Par contre, les deux personnages bien développés par rapport au premier épisode sont ceux interprétés par Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis. Ils ont en effet un rôle bien plus important et plongent à fond dans l’action. Ils restent ensemble pour des combats incroyables tout autant qu’invraisemblables et c’est ce qui est bon justement ! Imaginez-les à 2 contre une armée et bien entendu ce sont eux qui gagnent. De même leurs répliques sont excellentes, chacun reprenant une phrase qui a rendu l’autre célèbre dans un autre film. Jouissif !Dans le groupe des nouveaux venus, on a droit, vous l’aurez vu par vous-même sur les affiches, à un Chuck Norris en pleine forme pour son âge dont chaque apparition est ponctuée par la musique du western Le bon, la brute et le truand. Un régal, même si l’on aurait aimé le voir user de ses connaissances en arts martiaux! Jean-Claude Van Damme est également de la partie mais à mon goût sous-exploité. Le réalisateur Simon West (Les ailes de l’enfer, tomb raider) aurait pu lui donner un rôle un peu plus « actif »… mais on se consolera avec une scène où il nous montre qu’il sait dire des dialogues cohérents. Un bon point pour lui ! Dommage toutefois qu’il n’ait pas fait son propre doublage, c’est tellement fun quand il parle avec son accent belgo-américain…


expendables2_cap2


On remarquera un petit nouveau au casting, Liam Hemsworth. Ce nom de famille ne vous est pas inconnu depuis quelques temps, c’est normal. Il s’agit d’un acteur australien, frère de Chris, devenu célèbre grâce à son interprétation de Thor dans le film du même nom. Liam est déjà apparu à l’écran récemment dans Hunger Game, c’est un acteur qui monte en ce moment. Il vient donc rejoindre notre équipe de « vieillards » massacreurs et s’en sort très bien. On a droit aussi, comme toujours, à une présence féminine (inutile pour l’histoire, mais juste pour faire baisser le machisme général). C’est l’actrice chinoise Yu Nan (Speed racer) qui s’y colle. Elle aussi est à fond dans l’action et l’histoire.


 

expendables2_cap3


Au final, ce film complètement « barré » nous permet de passer 1H45 entre action et surtout comédie. C’est ce qu’il résulte de tout ça. Voir tous ces « papys » des action-movies qui flinguent tout ce qui bouge et se retrouvent toujours face à des ennemis en surnombre est complétement dingue ! Les dialogues font hurler de rire et font passer les aberrations des combats. Un film fou qu’il faut voir (et revoir) de toute urgence !!


Expendables 2: unité spéciale
5
Plus d'articles
Sortilège : Test DVD