Blind detective

Réalisateur
Johnnie To
Acteurs
Andy Lau et Sammi Cheng
Pays
Hong Kong
Genre
Comedie, Drame, Policier, et Thriller
Durée
127 min
Titre Original
Man Tam
Notre score
6

Un officier de police est contraint de se retirer en raison de dégâts subis aux yeux. Mais sa rencontre avec une femme flic, convaincue que notre héros a encore sa place au sein des forces de l’ordre, va l’amener à enquêter sur une affaire de hold-up…

Film présenté hors compétition au 66ème Festival International de Cannes

L’avis de Fabien :

Le prolifique Johnnie To célébré en France pour son talent de styliste hors pair dans ses polars hongkongais (The mission, PTU) réalise également des comédies complètement loufoques dont ce Blind Detective, présenté hors compétition, est un échantillon bien allumé.

Avec son duo d’enquêteurs inconoclastes, un détective aveugle, gastronome, amateur de tango spécialisé dans les enquêtes non résolues grace à un sens développé de l’intuition et un officier de police décidée à retrouver une de ses amies d’enfance disparue il y a dix ans, Blind detective appuie à fond et de manière répétée sur la touche slap-stick déjanté avec dialogues hystériques. Au final l’enquête policière, ou pour être exact cette succession de cas non résolus élucidés sur un rythme épuisant où agitations burlesques, gags régressifs et dialogues mitraillés s’enchaînent jusqu’à l’indigestion est prétexte à raconter une histoire romantique assez maso entre le génial détective (Andy Lau en fait des tonnes) et son acolyte secrètement amoureuse de cet enquêteur qui n’hésite pas à lui faire jouer le rôle des victimes pour visualiser les crimes. Avec Blind detective Johnnie To livre une grosse farce vraiment délirante qui devrait surprendre voire dérouter les fans habitués aux polars virtuoses du maître hongkongais.

Bad detective 02

Blind detective
6
Plus d'articles
1917 : le test blu-ray