Beur sur la ville

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Comedie et Policier
Durée
100
Titre Original
Beur sur la ville
Notre score
5
A 25 ans, Khalid Belkacem avait tout raté : son BEPC, son code de la route, son BAFA, et même son BCG. Il ne s’attendait pas à devenir le premier « discriminé positif » de la police. Mais comme dit sa mère, « C’est ça, la France ! Elle donne sa chance à tout le monde ! »


L’avis de Boris « Backa » Bonnetin :

Beur sur la ville est censé être une comédie sur fond de discrimination positive au sein de la fonction publique.

Il met donc en scène Khalid Belkacem, auxiliaire de police des plus mauvais et le promulgue au rang de lieutenant devant enquêter sur l’affaire d’un tueur en série.

 

Les gags à outrance peuvent parfois faire sourire mais sont clairement d’un autre temps. Leur nombre impressionnant arrive même à les faire s’auto parodier… pire encore à parodier (mal de surcroit) les comédies burlesques des dernières décennies…

 

Enfin, les gags sur des thèmes d’actualité comme le port de la burka, le racisme, la discrimination et la critique de l’institution publique ou de la politique s’essoufflent rapidement.

 


beur_sur_la_ville_02

Pour conclure, l’interprétation sur jouée rend le film mou au possible et le fil conducteur présenté comme sérieux le rend encore plus affligeant qu’il ne l’est déjà.


On comprendra par ailleurs à force de nous le marteler tout le long du film que la marque au jus d’orange gazéifié est le partenaire principal de ce long métrage.


A contrario du slogan et avec le panel de comédie à l’affiche en ce moment, soyez « sérieux » et aller voir quelque chose de vraiment drôle…


beur_sur_la_ville_03

beur_sur_la_ville_04
Beur sur la ville
5
Plus d'articles
Lucky Strike