Week-end royal

Réalisateur
Roger Michell
Acteurs
Bill Murray, Elizabeth Marvel, Elizabeth Wilson, Laura Linney, Martin McDougall, Olivia Colman, Olivia Williams, et Samuel West
Pays
Angleterre
Genre
Comedie, Drame, et Romance
Durée
95 min
Titre Original
Hyde Park On Hudson
Notre score
7

Juin 1939, le Président Franklin D. Roosevelt attend la visite du roi George VI et de son épouse Elizabeth, invités à passer le week-end dans sa propriété à la campagne. C’est la première visite d’un monarque britannique aux Etats-Unis. La Grande-Bretagne se prépare à entrer en guerre contre l’Allemagne et espère obtenir l’aide américaine. Les bizarreries et l’étrange mode de vie du président étonnent les souverains. En ce week-end royal, pris entre les feux de sa femme, sa mère et sa secrétaire, les affaires internationales ne sont pas vraiment la priorité de Roosevelt davantage intéressé par sa relation avec sa cousine Daisy.

L’avis de Yanick Ruf :

Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de voir un film mettant en scène l’excellent acteur qu’est Bill Murray. Pourtant cette fois-ci, il ne va pas nous offrir une comédie, mais plutôt un drame tiré d’un fait réel. En juin 1939, le roi Georges VI et sa femme Élisabeth d’Angleterre vont passer un week-end chez le président des États-Unis de l’époque, Franklin D. Roosevelt. Sujet sérieux et grave pour un drame et non pas une comédie comme Bill nous a habitué par le passé. Samuel West, habitué des séries policières telles l’Inspecteur Barnaby ou London District, s’en sort à la perfection dans son interprétation du roi bègue qui nous rappelle tout de suite Le discours d’un roi.

week-end royal 01

Et heureusement qu’il est à la hauteur car il va devoir « affronter » Bill Murray en Président des États-Unis d’Amérique. Et c’est donc autour de ce duo que ce centre l’histoire. Mais pas seulement ça, car un autre personnage principal est au programme. Il s’agit de Daisy, maitresse subtile et dévouée du Président américain. C’est l’actrice Laura Linney (L’exorcisme d’Emilie Rose) qui se colle à la tâche et elle aussi excelle dans son jeu. Même si le sujet est totalement politique, le film s’accentue surtout, on le comprend très vite, autour des différences et des handicaps. En effet, si le roi britannique est bègue, le président américain, quant à lui, souffre des restes d’une polio qui l’empêche de marcher convenablement.  Le film s’accentue donc finalement autour de ces « différences » qui vont rapprocher les deux hommes pour leur faire trouver un terrain d’entente. Le sujet des maitresses d’hommes importants tels les dirigeants d’Etats sera aussi très bien abordé.

week-end royal 02

Bill Murray, même s’il a le rôle très (trop ?) sérieux de Franklin Roosevelt, n’en n’arrive pas moins à nous donner quelques moments légèrement teintés d’humour, ni trop, ni trop peu pour que le film reste crédible sans nous ennuyer par ses discours. Car en effet, tout ici n’est que jeu de dialogues et petites « piques » des uns envers les autres, entre ceux deux pays qui ne se connaissent pas assez et dont la politique est complétement différente… Une barrière culturelle  qu’il faudra franchir pour pouvoir arriver à quelque chose de viable… Un film politico-social qui tient toutes ses promesses et nous enivre finalement avec un jeu d’acteur tout à fait digne du sujet traité.

week-end royal 03

Caractéristiques techniques et bonus :

Le film est bien entendu présenté en version française et en version originale, toutes deux en 5.1. Et pour une fois, je trouve la version française beaucoup plus poétique que l’originale, avec des dialogues mieux adaptés et qui donnent un charme certains au film ! L’image est en HD 1080. Et en ce qui concerne les bonus de ce blu-ray édité par Diaphana, un entretien avec l’équipe du film (14′), un documentaire historique par Jean-Louis Derenne (24’) et des bandes annonces.

Week-end royal
7
Plus d'articles
Blue Collar : le test blu-ray