The Haunting in Connecticut 2: Ghosts of Georgia

Réalisateur
Acteurs
Pays
USA
Genre
Horreur
Durée
101 min
Titre Original
The Haunting in Connecticut 2: Ghosts of Georgia
Notre score
7

Récemment installés près d’une ancienne plantation du Vieux Sud, un jeune couple commence à s’inquiéter lorsque leur fille fait la rencontre de mystérieux étrangers que personne d’autre ne peut voir. Une crainte qui s’amplifie lorsqu’eux mêmes deviennent les témoins de phénomènes terrifiants dans et autour de leur maison.

L’avis de Yanick Ruf :
Une énième histoire de fantômes qui nous vient une fois de plus du pays de l’Oncle Sam. Suite du film Le dernier rite qui avait plutôt bien tourné il y a quelques années, ce film tient toutes ses promesses, même s’il n’apporte rien de nouveau ni d’exceptionnel. On a droit à une tension constante tout au long du film, avec quelques flashbacks qui ne sont là que dans le seul but de nous emmêler un peu les pinceaux en nous amenant vers une réalité inavouée. Comme souvent aux Etats-Unis, les familles partent s’isoler pour fuir leurs démons. Mais une fois de plus, l’isolement amènera la famille Wyrick à « se jeter » dans la gueule du loup, ou plutôt du revenant dans ce cas précis. Et oui, la maison choisie par ce couple et leur fille n’est autre qu’un terrain sur lequel des esclaves noirs sont morts pendant la guerre.

 ghosts of georgia 01

Le suspens présent ne fait que s’amplifier au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire avec de plus en plus d’esprits qui interviennent de plus en plus souvent. Et là, on commence à se poser l’éternelle question : sont-ils gentils ou méchants ? Et si l’on se trompe, que l’on se fie à certains alors que l’on devrait plutôt les fuir ? Une fois de plus, on nous annonce que le scénario est tiré de faits réels, ce qui nous fait encore plus monter la pression.

Emily Alyn Lind, la petite fille qui se promène seule dans la foret en discutant avec les fantômes est totalement dans son rôle. Elle apporte tout ce qu’il faut à son personnage ! Les autres acteurs sont très bons eux aussi, mais c’est vrai que tout s’axe sur la fillette.

Les maquillages sont tout aussi bons. Les scènes d’apparitions, filmées un peu comme dans Sinister, en rajoute encore plus. Au final, on a donc un sympathique petit film d’horreur qui va nous faire frémir sans rien apporter de plus… certainement la cause de cette sortie « direct-to-dvd ».

 ghosts of georgia 02

Du coté des bonus, on a droit à une belle galerie ! On commence par un reportage sur La véritable histoire des Wyrick. Une dizaine de minutes pour nous faire découvrir qui était cette famille et d’en savoir un peu plus sur eux… 17 Scènes coupées se rajoutent à cela. Même si elles n’ont pas forcément un intérêt spécial, c’est toujours un plus. Un petit bêtisier de 4 minutes et les bandes annonces complètent l’édition. Un Blu-Ray soigné avec une image en 1080, assortie d’un master audio en DTS-HD 5.1 que ce soit pour l’anglais, comme pour le français.

ghosts of georgia 03

The Haunting in Connecticut 2: Ghosts of Georgia
7
Plus d'articles
Horribilis : Test Blu-Ray