Regression : le test blu-ray

Réalisateur
Alejandro Amenábar
Acteurs
David Thewlis, Emma Watson, et Ethan Hawke
Pays
Canada et Espagne
Genre
Thriller
Durée
107 min
Titre Original
Notre score
6

Minnesota, 1990. L’inspecteur Bruce Kenner enquête sur un crime révoltant dont la jeune Angela accuse son père, John Gray. Lorsque John avoue sa culpabilité de façon tout à fait inattendue et sans garder le moindre souvenir des faits, le docteur Raines, un célèbre psychologue, est appelé à la rescousse. Il va devoir aider John à retrouver la mémoire, mais ce qu’ils vont découvrir cache un terrifiant mystère qui concerne le pays tout entier…

Avis de Fabien

Après l’échec de son péplum Agora (2009), le réalisateur espagnol Alejandro Amenábar revient avec un thriller psy inspiré de faits réels, Regression.

Le récit s’articule autour du principe de la régression, une thérapie basée sur la résurgence des souvenirs via notamment l’hypnose. Ainsi un personnage va manipuler les autres comme Amenábar joue, en petit malin, avec le spectateur en multipliant les indices cachés, les fausses pistes, au gré d’une intrigue sombre où la foi et la science s’opposent.

Sa mise en scène appliquée, avec un peu trop d’effets grand-guignolesques pour être vraiment convaincante, installe une ambiance parano plutôt bien gérée jusqu’à un twist assez prévisible. Les acteurs (Ethan Hawke, Emma Watson) font le job mais ne bouleversent jamais dans des rôles clichés.

A défaut d’un suspense soutenu et de scènes marquantes, Regression s’avère être un honnête thriller du samedi soir, nettement moins impactant que les précédents Amenábar Ouvre les yeux et Les autres.

regressionphoto1

Technique

La copie est nickel avec des contrastes solides, des tons gris-bleus et des détails en abondance grâce à un piqué acéré. Le mixage des deux pistes audios installent des ambiances intéressantes, avec de nombreux effets multidirectionnels pour distiller l’angoisse.

Bonus

Le disque propose un entretien avec Alejandro Amenábar (9′) où le réalisateur, intéressé par « la peur primitive », voulait réaliser un film « sur la suggestion et la peur, la peur qui peut nous empêcher de voir les choses et la vérité ». L’entretien avec Emma Watson (6′) est axé sur son travail avec le réalisateur espagnol et la construction de son personnage.

Enfin des featurettes (10′) axées sur le réalisateur, les thèmes du film et les répétitions complètent l’interactivité de cette édition blu-ray Metropolitan.

 

Regression : le test blu-ray
6
Plus d'articles
Miss Oyu : Test Blu-ray