Le territoire des ombres : le secret des Valdemar

Réalisateur
José Luis Alemán
Acteurs
Ana Risueño, Óscar Jaenada, Paul Naschy, Rodolfo Sancho, et Silvia Abascal
Pays
Espagne
Genre
Fantastique, Horreur, et Thriller
Durée
104 min
Titre Original
La Herencia Valdemar
Notre score
7

1874. Lazaro Valdemar, riche photographe, s’installe avec sa famille dans une vaste demeure victorienne pour y fonder un orphelinat. Il apprend alors que la bâtisse a été édifiée à un emplacement décrit par de nombreux ouvrages ésotériques. Lorsque sa femme tombe malade, il se livre bientôt à d’étranges expériences occultes dans le but de la guérir. Les forces qu’il va réveiller alors dépassent tout ce qu’il peut imaginer…

L’avis de Yanick Ruf :

Pour son premier film, le réalisateur espagnol José Luis Aleman n’y est pas allé de main morte. Il a en effet décidé de s’attaquer directement à l’un des plus grands écrivains fantastiques pour essayer d’adapter une de ses œuvres : H.P. Lovecraft. C’est un peu comme si un jeune réalisateur tout droit sorti d’une école essayait de faire un film tiré d’un roman de Stephen King ! Du quasi impossible. Pourtant, avec le territoire des ombres, José Luis nous prouve qu’il a compris ce qui se passait dans la tête de Lovecraft. Pas facile donc de transposer à l’écran des écris aussi complexes. Le film est coupé en deux parties pour pouvoir intégrer plus de choses et éviter de faire un film qui serait trop long.

le secret des valdemar 03

Certes, cette première (la deuxième sortira à la rentrée sous le titre Le territoire des ombres : le monde interdit) nous plante le décor et souffre malheureusement de quelques longueurs indispensables. Le secret des Valdemar, c’est son sous-titre, reste tout de même très intéressant, même si l’action est loin d’être omniprésente. On y apprend comment un homme passionné de photographie se prend au jeu du spiritisme et sombre tout doucement dans la spirale de l’arnaque en profitant de ses connaissances…. Mais le fait-il réellement ? Une histoire à double tranchant, entachée de quelques passages bien gore (surtout sur la fin) qui nous laissent penser que la suite sera extrêmement bonne. Une tension qui monte crescendo pour bien entendu nous laisser un peu sur notre faim et nous donner envie de vite voir la suite ! Les acteurs sont tous crédibles dans leurs rôles respectifs, et l’on remarquera une apparition fort importante, celle du grand Paul Naschy, le comédien qui est devenu célèbre en interprétant à plusieurs reprises le personnage du loup-garou dans les films espagnols à la fin des années 60 ! Une de ses dernières apparitions à l’écran avant sa disparition…

le secret des valdemar 01

Il va donc nous falloir attendre la rentrée pour en savoir plus et découvrir cette fameuse suite des aventures des Valdemar, cette famille maudite. L’univers de l’écrivain américain est extrêmement bien rendu. Ce n’est pas la première fois que le cinéma espagnol lui rend hommage, en 2001, le réalisateur Stuart Gordon nous avait fait découvrir Dagon. Bien entendu, Lovecraft reste l’une des sources d’imagination les plus fertiles en matière de films fantastiques. Son univers étant tellement riche, on pourrait faire encore de nombreuses adaptations. Mais le gros problème, c’est justement cette richesse qui rend quasiment impossible toute adaptation. Avec ce territoire des ombres, on atteint tout de même quelque chose d’assez approchant, il ne reste plus qu’à voir la fin pour en être convaincu… Wait and see…

 le secret des valdemar 02

Caractéristiques techniques et bonus :

Le film est en haute définition bien entendu, avec une image en 1080 et un son Dolby Digital 5.1 français et espagnol. Nous avons droit à un reportage sur Lovecraft décrypté par un expert de l’écrivain : David Camus. Un making-of est bien sur présent, et pour couronner le tout, un livret nous en apprend encore plus et permet aux néophytes de comprendre un peu l’univers merveilleux de Lovecraft.

Le territoire des ombres : le secret des Valdemar
7
Plus d'articles
Horribilis : Test Blu-Ray