Laisse-moi entrer

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Horreur
Durée
112
Titre Original
Let Me In
Notre score
5

Abby, une mystérieuse fille de 12 ans, vient d’emménager dans l’appartement à côté de celui où vit Owen. Lui est marginal, il vit seul avec sa mère, et est constamment martyrisé par les garçons de sa classe. Dans son isolement, il s’attache à sa nouvelle voisine qu’il trouve si différente des autres personnes qu’il connaît. Alors que l’arrivée d’Abby dans le quartier coïncide avec une série de meurtres inexplicables et de disparitions mystérieuses, Owen comprend que l’innocente jeune fille est un vampire.




Ce film a fait partie de la soirée Horror Show 2, le retour du cinéma Les Arcades de Salon de Provence aux cotés de Paranormal activity 2.


L’avis de Yanick « Wolverine » Ruf :


Un effet de déjà vu….

 

Remake quand tu nous tiens, tu ne veux pas nous lâcher !! Une fois de plus, nos amis d’outre-Atlantique ne trouvent rien de mieux que de reprendre un titre acclamé pour être sûr de faire bonne fortune avec un film. Sauf qu’ils n’ont toujours pas compris que le public se lasse de voir toujours les mêmes histoires adaptées à la sauce ricaine !!! En 2008, Thomas Alfredson nous offrait un film vraiment original, Morse, dont le titre original était let the right one in… En 2010, Matt Reeves (Cloverfield) nous offre sa version de l’histoire sous le titre let me in, laisse-moi entrer en France…

 



laisse_moi_entrer_cap1

T’as vu, on est 4, t’as peur hein ?



Mais nous avons bien entendu compris qu’il s’agit du même film. Les remakes suivent donc de plus en plus près les films originaux (à quand le remake US d’un film en cours d’écriture au Japon ??). Et quel est l’intérêt de celui-ci : aucun !!! Bon, le réalisateur ne va pas plus loin dans les explications que ne l’avait fait Alfredson il y a deux ans. Les scènes se ressemblent fortement, comme souvent  mais le problème principal est le rythme du film. Pour une production suédoise, pas de soucis pour nous offrir un style, mais côté américain, on est en droit d’attendre ce qu’ils savent faire le mieux : un film qui bouge !


laisse_moi_entrer_cap2

Que se pass-t-il derriere ce mur…



On se retrouve donc avec un film mou qui nous fait penser aux adaptations d’Hideo Nakata, Dark Water et Ring, qui n’apportaient rien de plus elles non plus, si ce n’est un scepticisme du spectateur qui attend des USA un film plus « bourrin » ou tout du moins qui bouge un peu! Essayer de prendre un film d’action de chez eux et de le passer au ralenti, ça vous donnera le rythme ! Il n’était donc pas réellement nécessaire de faire cette version du chef d’œuvre qu’est Morse (rien qu’en regardant les prix reçus dans les festivals européens !).



laisse_moi_entrer_cap3

T’as vu, c’est un Rubik’s cube ?


Le gamin est quasi identique à l’original (c’en est même assez troublant) et la fille est totalement différente, ce qui détruit la partie principale de l’histoire ! En effet, rappelez-vous la version suédoise, la gamine était réellement impliquée dans le rôle…. On ne rejettera pas la faute sur la jeune actrice Chloe Moretz qui excellait dans Kick-ass mais sur son personnage tout simplement qui n’est pas dans le ton.

 

Bref, un film qui aurait pu être intéressant s’il y avait eu autre chose que des effets numériques rajoutés et rien de plus dans l’histoire, bien plus complexe quand on lit le livre…



Laisse-moi entrer
5
Plus d'articles
L’Abominable Dr Phibes : Test Blu-Ray