La martienne diabolique

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Science fiction
Durée
77
Titre Original
Devil Girl from Mars
Notre score
5

Une martienne se pose sur Terre afin d’enlever des hommes et les utiliser afin de repeupler la planète Mars qui se meurt…

 

fusee_pour_la_lune_05


L’avis de Yanick « Wolverine » Ruf :


Les années 50 ont lancé la mode des films de science-fiction à petits budgets. On n’avait pas trop de moyens, pas trop de technologies, bref, on se débrouillait comme on pouvait. Bien souvent, c’était à Hollywood que nous devions ces réalisations. Mais pour une fois, en 1954, c’est un film britannique qui s’est attelé à la tâche ardue de nous faire frissonner en imaginant ce que peuvent être les « aliens » venant d’une autre planète! Du moins, c’est ce que l’on veut nous faire croire, car bien entendu, il nous vient directement des studios américains !!

 

 

la_martienne_diabolique_01

 

On garde donc la « trame » SF et on place le tout en Ecosse pour changer un peu! Une martienne (hyper sexy pour l’époque) s’écrase sur Terre et décide d’asservir le monde. Elle a en fait besoin d’hommes pour la reproduction de la race martienne qui est en train de s’éteindre. Des effets spéciaux très simple, mais efficaces nous plongent dans ce huis clos qui opposera l’extra-terrestre à un petit groupe d’humains « séquestrés » dans une auberge !!

 

 

la_martienne_diabolique_02

 

Aux côtés de la « créature », un robot pour l’aider, ressemblant étrangement à Roby de Planète interdite. Et quand on la voit avec son « serviteur » devant leur soucoupe, on ne peut s’empêcher de penser au célèbre jour où la terre s’arrêta de Robert Wise réalisé 3 ans plus tôt. Le réalisateur a donc pioché dans le meilleur du genre pour réussir. Et au final, c’est plutôt bien réussi dans le style et ça qui se laisse regarder avec des souvenirs nostalgiques…. On est bien loin des productions actuelles…

 

la_martienne_diabolique_03

 

Caractéristiques techniques et bonus :

Ce film de 1954 est en noir et blanc avec une piste sonore en anglais et en mono bien entendu. Les sous-titres en français sont incrustés. Le tout est en format 4/3 comme tous les films de l’époque. Au lancement, on a droit à une petite publicité (en version originale non sous-titrée) en rapport avec le film. Ce film est en bi-pack avec Fusée pour la lune chez l’éditeur Bachfilms.

 

la_martienne_diabolique_04

 


La martienne diabolique
5
Plus d'articles
Liberté : Test DVD