Giallo

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Horreur
Durée
84
Titre Original
Giallo
Notre score
5

Un jeu du chat et de la souris entre un serial-killer amateur de jolies femmes et un flic solitaire.


 

Film présenté en première française lors de la deuxième édition du festival international du film d’horreur de Sainte Maxime (83)

 



 

L’avis de Yanick « Wolverine » Ruf : Film très attendu, le dernier Dario Argento a été présenté en avant-première de la deuxième édition du festival international du film d’horreur de Sainte Maxime (83). On se souvient tous du catastrophique dernier opus de la trilogie des trois mères qui est sorti l’année dernière directement en vidéo. Eh bien le maitre de l’horreur italien renoue avec le style qu’il affectionne particulièrement : le giallo (comme l’indique le titre à double sens, vous comprendrez en visionnant le film). Pour être sûr de ne pas rater son coup, il a su s’entourer d’un casting de choix : Emmanuelle Seigner (qui remplace au pied levé la fille du réalisateur Asia), Adrien Brody (qui campe deux personnages) et la belle Elsa Pataki. Sûr qu’avec ce choix, il ne pouvait que relancer le genre. Pari réussi. Le scénario est à la hauteur de ce que Dario faisait dans sa jeunesse et qui l’a rendu aussi célèbre à travers le monde.


Par contre, on voit que le maestro a pris, comme nous tous en fait, un coup de vieux…

Le rythme est moins soutenu, et certaines scènes ne sont pas très cohérentes (surtout la dernière qui nous a fait éclater de rire alors que ce n’étais pas le but recherché). Bon, mis à part cela, on a de charmantes jeunes femmes en proie à un tueur sadique et c’est tout ce qui compte. On regrette aussi l’absence de Claudio Simonetti et du groupe Daemonia pour accompagner le film.


Oublions donc vite ce qu’il a fait récemment et concentrons-nous sur ce film qui devrait le relancer sur le chemin de la rédemption cinématographique…


Giallo
5
Plus d'articles
Invisible Man : test blu-ray