Drug War

Réalisateur
Johnnie To
Acteurs
Honglei Sun, Louis Koo, et Yi Huang
Pays
Chine et Hong Kong
Genre
Policier
Durée
111 min
Titre Original
Du zhan
Notre score
8

Lors d’une enquête, le capitaine de la brigade anti-drogue de Tianjin met sous les verrous un homme accusé d’être à la tête d’une importante fabrique de stupéfiants. Afin d’éviter la peine de mort, ce dernier apporte son aide à la police pour éradiquer le trafic et faire tomber le chef du réseau. Mais alors qu’un raid est lancé, le capitaine et sa brigade se retrouvent pris dans une spirale de violence que rien ne semble pouvoir arrêter… Grand Prix du Festival International du Film Policier de Beaune, la nouvelle production de Johnnie To surpasse ses précédentes réalisations grâce à l’excellence de la mise en scène et à un récit riche en rebondissements, le tout servi par une distribution sans faille portée par Louis Koo dans son meilleur rôle à ce jour.

L’avis de Fabien

Après avoir nous a proposé l’an dernier une comédie farcesque d’intérêt minime, Blind detective présenté au festival de Cannes mais inédit dans les salles françaises, le réalisateur hong-kongais Johnnie To revient avec Drug War à son domaine de prédilection, le polar nerveux assaisonné de burlesque.

Dans la lignée des meilleurs To comme Breaking news et son formidable plan séquence inaugural de 8 minutes, Drug War témoigne à la fois d’une réalisation virtuose où l’action millimétrée d’une remarquable lisibilité culmine dans un impressionnant gunfight dont To a le secret et d’une maîtrise du récit avec multiples enjeux dramatiques, rebondissements bien dosés où policiers et trafiquants de drogue se livrent une guerre sans merci.

Même si la psychologie des personnages est réduite au strict minimum, le face-à-face Louis Koo/Honglei Sun tient toutes ses promesses jusqu’à un final implacable.

Grand Prix du Festival International du Film Policier de Beaune de 2013, Drug War n’a peu les honneurs d’une sortie salle. La séance de rattrapage proposée par Metropolitan s’impose pour tous les amateurs de polar asiatique.

drugwarphoto1

Test DVD

Technique

Le transfert est très convenable, avec des contrastes solides et une définition correcte au regard des conditions de tournage.

Essentiellement frontale, la piste sonore 5.1 Dolby Digital en mandarin se révèle plus dynamique que la vf.

Bonus

Les suppléments de cette édition DVD Metropolitan sont réduits à la portion congrue avec un aperçu des  coulisses (3′) et quelques bandes-annonces de films de Louis Koo.

Drug War
8
Plus d'articles
Final Fantasy VII Remake : nos impressions !