Belle et Sébastien

Réalisateur
Nicolas Vanier
Acteurs
Andreas Pietschmann, Dimitri Storoge, Félix Bossuet, Margaux Chatelier, Mehdi, Tchéky Karyo, et Urbain Cancelier
Pays
France
Genre
Famille
Durée
Titre Original
Notre score
8

Ça se passe là-haut, dans les Alpes.
Ça se passe là où la neige est immaculée, là où les chamois coursent les marmottes, là où les sommets tutoient les nuages.
Ça se passe dans un village paisible jusqu’à l’arrivée des Allemands.
C’est la rencontre d’un enfant solitaire et d’un chien sauvage.
C’est l’histoire de Sébastien qui apprivoise Belle.
C’est l’aventure d’une amitié indéfectible.
C’est le récit extraordinaire d’un enfant débrouillard et attendrissant au cœur de la Seconde Guerre Mondiale.
C’est l’odyssée d’un petit garçon à la recherche de sa mère, d’un vieil homme à la recherche de son passé, d’un résistant à la recherche de l’amour, d’une jeune femme en quête d’aventures, d’un lieutenant allemand à la recherche du pardon.
C’est la vie de Belle et Sébastien… 

Film présenté en avant-première lors du Festival Lumière 2013 de Lyon.

<

L’avis de Yanick Ruf :

Qui ne se souvient plus de la série télévisée de la fin des années 60, début 70 (époque à laquelle il n’y avait pas beaucoup de chaines de télévision et donc très peu de séries), Belle et Sébastien ? Les plus jeunes peuvent avoir occulté cette histoire, malgré les adaptations en dessin animé. Cette année, Nicolas Vanier (Loup, le dernier trappeur) nous offre son adaptation. Une très belle histoire d’amitié entre un petit garçon et un chien. Comme à son habitude, Nicolas nous offre des décors naturels merveilleux. Les sommets des chaines montagneuses des Alpes, entre la Suisse et la France, pendant l’occupation allemande. Un film totalement dépaysant et qui nous fait prendre un grand bol d’air. Dans les rôles principaux, on découvre un jeune acteur, Félix Bossuet dont c’est le premier film. Il excelle dans le personnage de Sébastien. Non seulement, le scénario lui offre de très bonnes répliques, mais en plus, il les sort à la perfection avec des « mimiques » de gamins de son âge! Un grand tour de force pour un jeune enfant. Avec autant de talent à cet âge-là, il devrait avoir une belle carrière.

belle et sebastien 02

Pour interpréter le grand-père avec qui il vit, un acteur que l’on n’a pas l’habitude de voir dans ce style, lui qui fait trop souvent le méchant de service dans les films, je veux parler de Tchéky Karyo (Crying freeman, Les lyonnais). Acteur toujours aussi bon, le seul « problème » vient en fait de sa jeunesse. En effet, du haut de ses soixante ans, il ne parait pas assez âgé pour interpréter un vieillard qui, dans toutes les versions de Belle et Sébastien, avoisine les quatre-vingt balais. Mais bon, sa robustesse est un plus et l’on s’y habitue au final, même si ce n’est qu’avec une conviction moyenne. On notera la « participation naturelle » comme c’est indiqué au générique de Mehdi, l’acteur qui a donné ses lettres de noblesse à l’histoire dans les années soixante. Comme nous tous, il a pris un coup de vieux, mais c’est bien agréable de le voir faire un petit cameo dans le film de Vanier.

belle et sebastien 01

Mais les humains ne sont pas les seuls acteurs. Il y a bien entendu le chien, un montagne des Pyrénées. Passant pour un monstre sanguinaire quand il est sale, une fois lavé, on a l’impression que c’est un autre chien. Un excellent camouflage qui donne un but réussi pour l’histoire. Ce n’est pas simplement de la saleté, mais une métamorphose complète qui s’opère et donne encore plus d’envergure à la transition entre « la bête » et « Belle ». Pas la peine de préciser que le chien est dressé à la perfection, de même que les loups (eh oui, n’oublions pas que l’histoire se passe en 1943). Et pour finir, on retrouve le générique de la série originale interprété dans ce film et qui donne toujours autant d’émotions. Une merveille ! Ce film de Nicolas Vanier est donc une réussite totale bien entendu. Il ne pouvait en être autrement quand on confie ce genre d’affaire à un spécialiste de la fiction à travers le monde animal ! Un très beau cadeau de fin d’année, merci Père Nicolas.

belle et sebastien 03

Belle et Sébastien
8
  1. Un tonnerre d’applaudissements pour ce film exceptionnel… Pour le petit Félix qui est extraordinaire, tous les acteurs et la chienne, bien sûr… Belle histoire, beaucoup de passages émouvants (on ne peut s’empêcher de pleurer), paysages magnifiques… On y pense encore longtemps après. Mon fils qui a 11 ans a adoré et retourne au cinéma la semaine prochaine avec sa grand mère.
    Bravo à tous, film sensationnel !!!!

  2. Merci de tout coeur, Nicolas Vanier, pour ce film magnifique. Depuis janvier 2013, j’avais inscrit dans ma mémoire la date du 18 décembre, sortie nationale de Belle et Sébastien.
    Au début j’avais hâte de le voir, puis l’échéance arrivant, je redoutais d’être déçue malgré vos interventions à la télévision ou dans la presse écrite avec déjà la présentation de très belles photos.
    j’ai vu le film et à la fin j’ai réagi très spontanément en applaudissant, entraînant avec moi le public composé de tous les âges, grands-parents, parents et enfants….
    si émouvant de voir deux regards se croiser : celui de Félix et celui de Medhi.
    Je savais que vous filmiez merveilleusement : après le noir et blanc nostalgique de l’enfance, voici les saisons avec de magnifiques couleurs, c’est aussi de l’enseignement, de l’émerveillement.
    MERCI cher Nicolas et bonne continuation.
    très chaleureusement;
    marie-josé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d'articles
Sortilège : Test DVD