Avatar

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Science fiction
Durée
161
Titre Original
Avatar
Notre score
5

Malgré sa paralysie, Jake Sully, un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l’atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des  » pilotes  » humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l’ADN humain avec celui des Na’vi, les autochtones de Pandora.
Sous sa forme d’avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d’infiltration auprès des Na’vi, devenus un obstacle trop conséquent à l’exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri, une très belle Na’vi, sauve la vie de Jake…

 

 

 

 

 

L’avis de Taz :


On attendait beaucoup du père d’Abyss et d’Aliens, laissez-moi vous dire que, selon moi, il n’y a pas de quoi être déçu.

 

Passé l’émerveillement engendré par l’omniprésente vision en 3D, nous plongeant au cœur de l’action et des décors avec les personnages, on espère que tout cet artifice (oh combien alléchant !) n’est pas le seul atout de ce blockbuster annoncé. Et bien, on est servi…

Les décors somptueux, agrémentés d’une faune et d’une flore très diversifiées, débordants de couleurs et de formes féériques, n’éclipsent pas pour autant l’histoire qui traite de tolérance, de respect et d’amour, où chacun cherche sa place, loin du manichéisme usuel. Le récit d’un choc de deux cultures, qui se haïssent par méconnaissance, et qui n’est pas sans rappeler d’autres grandes histoires du cinéma.

 

Le tout est tourné avec un souci du détail ouvrant une multitude de pistes à développer (le film aurait pu durer 10 heures !), ce qui laisserait volontiers penser aux plus enthousiastes -dont je fais partie- qu’une suite ne serait pas de refus…

 

Avatar
5
Plus d'articles
1917 : le test blu-ray