Arachnoquake

Réalisateur
Griff Furst
Acteurs
Bug Hall, Edward Furlong, Ethan Phillips, Gralen Bryant Banks, Lucky Johnson, Olivia Hardt, Paul Boocock, et Tracey Gold
Pays
USA
Genre
Horreur et Science fiction
Durée
86 min
Titre Original
Arachnoquake
Notre score
7

Après un tremblement de terre en Nouvelle-Orléans, les habitants d’une petite ville ravagée subissent l’attaque d’une rare espèce d’araignées albinos. Bien que les autorités fassent leur possible pour arrêter les prédateurs, ces dernières sortent des failles créées par les secousses pour se répandre rapidement dans toute la ville.

L’avis de Yanick Ruf :

Jusqu’où les scénaristes sont-ils capables d’aller dans le grand n’importe quoi ? C’est une question qu’on se pose malheureusement trop souvent et à laquelle  on ne pense pas avoir de réponse un jour vu le niveau d’inspiration qu’ils possèdent ces temps-ci… Bon, nous voilà donc avec un nouveau nanar moderne (cool) mais travaillé avec les techniques modernes (oups !). Partant d’un simple tremblement de terre (facile à faire, il suffit de faire bouger la caméra), des fissures s’ouvrent dans le sol bien entendu, et c’est là le drame ! Et oui, le numérique n’arrive pas toujours à faire paraître les choses différemment de ce qu’elles sont.

arachnoquake 01

Ces failles sont donc totalement inconsistantes et non crédibles. Dommage car les bestioles qui en sortent, un genre d’araignée (le titre explique tout, ces créatures sortent de la terre suite à la secousse sismique) mutante aveugle, ne s’en tirent quant à elles pas trop mal. Pas toujours évident pourtant de faire correspondre la taille de ces bébêtes qui sont très nombreuses qui plus est, avec les décors et les personnages. Si les effets numériques sont assez bien foutus, qu’en est-il des maquillages ? Ils sont excellents ! Les araignées pondent leurs œufs dans les corps humains (vivants), et ces derniers éclosent de façons forts sympathiques avec les mouvements des « bébés » sous la peau et les jets de pus lors de la « naissance ». Hum, voilà de quoi nous régaler !

arachnoquake 02

Bon, tout ceci finalement nous donne envie de voir ce film, mais il y a tout de même un bémol : le jeu des acteurs ! En effet, aucun d’entre-eux n’arrive à être persuasif. Peut-être cela est-il dû au doublage français, qui, comme tout le monde  le sait, dénature trop de films. La version originale est donc plus recommandée dans ce cas. Quoi qu’il en soit, si le doublage craint en français, on sera d’accord pour dire que dans toutes les langues, le jeu des comédiens est totalement irascible ! Entre les militaires pas du tout convaincants et le pseudo-héros qui tombe d’une hauteur incroyable pour se relever tranquillement, on s’aperçoit que c’est parfois du grand n’importe quoi ! Mais n’est-ce pas là justement la définition du nanar ? Bon, on a droit à un film à prendre au second degré et à visionner lors d’une soirée entre potes pour passer un bon moment. Ce qu’il faut éviter à tout prix, c’est de le regarder dans le but de voir un bon film d’horreur, on serait déçu…

arachnoquake 03

Arachnoquake
7
Plus d'articles
Halloween 4 : Le Retour De Michael Myers / Test Blu-Ray