Malcolm – saison 1,2,3 et 4 : Test DVD

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Durée
Titre Original
Notre score
8

MAJ 12/2014: nous avons récemment pu tester les saison 1, 3 et 4 de Malcolm. Afin de regrouper les informations sur ces très belles éditions DVD françaises et compte tenu de la très bonne qualité technique des épisodes, similaire d’une saison à l’autre, nous avons modifié l’article original portant sur la seule saison 2 afin d’y intégrer les caractéristiques des autres saisons. A noter qu’à l’occasion de la sortie de la saison 4, l’éditeur Showshank Films propose également un coffret regroupant les quatre premières saisons de Malcolm.

Véritable série culte terminée en 2006 et faisant encore les beaux jours des chaines M6, Malcolm aura mis longtemps à trouver le chemin de nos lecteurs DVD. La faute à des litiges juridiques concernant les droits musicaux, litiges qui ont enfin trouvé une résolution et permis la sortie dans nos contrée de coffrets DVD édités par Showshank Films. Alors que la saison 4 vient de sortir, nous vous offrons aujourd’hui nos impressions sur les quatre premières saisons dans leurs éditions digibook, limitées à 3000 exemplaires.

malcolm-saison2-3

Des impressions qui débutent avec le coffret en lui-même, sous forme de digibook cartonné donc (NB: remplacé par des boitiers plastiques dans le coffret réunissant les saisons 1 à 4). Un digibook à deux battants et de très bonne qualité, même si l’on regrettera énormément l’absence d’un guide des épisodes pour les saisons 1 et 2. Les saisons comptant plus d’une vingtaine d’épisodes, on vous souhaite du plaisir pour trouver l’épisode souhaité au milieu des différents disques. Fort heureusement, il s’agit là du seul gros point noir de cette édition.

Côté technique, il faut bien parler d’un choc pour quiconque à connu la série uniquement par les chaines M6 : le format. En effet, et à l’image de la série Friends en Blu-ray, Malcolm profite du DVD pour passer enfin au format 16/9. Et pas un format « recadré », s’il vous plait. En effet, la série ayant été tournée en 16/9 et recadrée pour la TV, les épisodes se dévoilent ici sous un jour nouveau, avec une ampleur dans la mise en scène qui sublime tout le bien que l’on en pensait déjà en 4/3 (Malcolm restant l’une des sitcoms les mieux réalisées des années 2000). Autrement dit, même si vous connaissez déjà par cœur la série, vous aurez réellement le sentiment de la redécouvrir.

Si l’on déplorera de n’avoir « que » des DVD (à quand la HD ?), il faut bien avouer que la qualité d’image est au rendez-vous, tant au niveau des couleurs que de l’encodage, et permet ainsi de se replonger avec délectation dans la série. Tout juste s’étonnera-t-on de voir parfois apparaitre les logos du diffuseur US en début d’épisode (certains masters semblent d’ailleurs issus de la diffusion US), sans compter le générique qui conserve son format 4/3. De même (mais peut-être dû à notre matériel de test), les plus attentifs noteront parfois les signes d’un encodage entrelacé qui pourra se révéler un poil gênant (cf. capture ci-dessous). Mais rien qui puisse entamer le plaisir du visionnage, ni justifier de bouder ces DVD.

malcolm-saison2-1

Le côté sonore n’est pas en reste. Alors que dans la lignée des DVD de certaines vieilles séries, on pouvait légitimement s’attendre à une unique piste VF, Showshank Films nous gratifie également de la VO (et de sous-titres pour les sourds et malentendants). L’occasion de découvrir les voix originales de cette famille totalement barrée, même si les puristes privilégieront l’inimitable VF. Côté mixage, les pistes Surround sont parfaitement claires et agréables, même si l’on notera la même mise en avant des voix VF que lors de la diffusion TV. Ce qui n’est pas pour nous gêner quand on connait la qualité des dialogues de la série.

MAJ: L’image et le son des saison 1, 3 et 4 possèdent les mêmes qualités que cette saison 2. Très bon point, donc.

Bonus :

Sur la première saison, on retrouvera notamment une version intégrale de l’épisode pilote assez anecdotique, une présentation amusante par Bryan Cranston des soucis entrainées par le passage du 4/3 au 16/9. On aura également droit à une interview de Linwood Boomer qui se révèle en fait un vrai documentaire sur la genèse de la série. Très sympathique ! Enfin, vous aurez droit aux spots promotionnels d’époque ainsi qu’à des scènes coupées.

La seconde saison se voit offrir quelques bonus appréciables répartis sur les DVD 1 et 4, tels un court making-of conçu à partir d’images d’époque. Si le tout demeure assez promotionnel, on appréciera que les habituelles congratulations laissent souvent place à des images de tournage, ainsi qu’à un décryptage des personnages et de l’univers et même quelques anecdotes (saviez-vous que Dewey apparait dans Armageddon ?). Un peu comme dans le 2e bonus, une interview de Linwood Boomer (créateur de la série) et des acteurs réalisée par Alain Carrazé à l’occasion d’un salon télévisuel. Sur le DVD 4, on trouvera une brève visite de la maison par les enfants (amusant, mais dispensable) et un spot d’époque de la saison 1. A noter que l’intégralité des bonus sont sous-titrés !

La saison 3 se montre un peu plus avare en bonus. Logique tant les premières saisons ont déjà beaucoup fait le tour. Outre un livret des épisodes et d’anecdotes rédigées par le site Malcolm-France.com, on ne trouvera qu’un seul bonus néanmoins très sympathique et à la limite du collector pour les fans : un entretien avec le créateur de la série Linwood Boomer réalisé spécialement pour ce DVD ! Dommage qu’après les bonus des saison 1 et 2, on tombe souvent dans la redondance, mais cela était presque inévitable. Dans tous les cas, Showshank montre bien le respect qu’elle a autant pour les fans que pour la série.

La saison 4 reste dans cette lignée avec les mêmes bonus que la saison 3, à savoir le livret/recueil d’anecdotes et la seconde partie de l’entretien avec Linwood Boomer, accompagnés de la version intégrale de l’épisode de la saison 3 Pique-Nique Fatal (en VOST uniquement). Après avoir joué autant de cartes pour cette première moitié de série, on se demande désormais ce que l’éditeur a gardé dans sa manche en termes de bonus pour les trois saisons à venir. Dans tous les cas, ces quatre premières saison vous en apprendront déjà énormément sur la série.

malcolm-saison2-2

Au final, si ces éditions DVD auront demandé deux coups d’essai avant de peaufiner leur recette (l’absence du guide des épisodes sur les deux premières saisons) et malgré quelques petits défauts techniques (utilisation des masters des chaines US, l’image entrelacée de certains épisodes…), elles restent tout de même d’excellente facture, et offrent à cette série culte un écrin de premier choix. En bref, inutile de bouder votre plaisir : foncez !

Malcolm – saison 1,2,3 et 4 : Test DVD
8
Plus d'articles
Invisible Man : test blu-ray