Prix de la critique Discovery Zone 2012

 

 

Voici le résultat du PRIX DE LA CRITIQUE DISCOVERY ZONE 2012

PRIX DE LA CRITIQUE DISCOVERY ZONE 2012
Pour la première fois, Discovery Zone était compétitif. Si les œuvres luxembourgeoises avaient consciemment été écartées de la sélection afin de ne pas perturber la lisibilité des festivités liées au Filmpraïs, les sept journalistes appelés à décerner ce prix eurent à départager 11 films :

· Alois Nebel
De Tomás Lunák | Avec Miroslav Krobot, Karel Roden, Marie Ludvíková

· Alps (Alpis)
De Giorgos Lanthimos | Avec Aggeliki Papoulia, Ariane Labed, Aris Servetalis

· Bellflower
De Evan Glodell | Avec Evan Glodell, Jessie Wiseman, Tyler Dawson, Rebekah Brandes

· Cairo 678
De Mohamed Diab | Avec Boshra, Nelly Karim, Maged El Kedwany, Nahed El Sebaï

· Confessions
De Tetsuya Nakashima | Avec Takako Matsu, Yoshino Kimura Masaki Okada Kaoru Fujiwara

· Miss Bala
De Gerardo Naranjo | Avec Stephanie Sigman, Noe Hernandez, Irene Azuela, Jose Yenque, James Russo, Miguel Couturier, Gabriel Heads

· Monsieur Lazhar
De Philippe Falardeau | Avec Mohamed Fellag, Sophie Nélisse, Émilien Néron

· Mourning (Soog)
De Morteza Farshbaf | Avec Kiomars Giti, Sharareh Pasha, Amir Hossein Maleki

· The Hunter
De Daniel Nettheim | Avec Willem Dafoe, Frances O’Connor, Sam Neill

· 2 Days in New York
De Julie Delpy | Avec Chris Rock, Julie Delpy, Vincent Gallo, Kate Burton

– The Orator (O le tulafale)
De Tusi Tamasese (Nouvelle Zélande/Samoa)

Le jury était composé de :

Président : Boyd van Hoeij (critique et auteur indépendant)
Membres : Pablo Chimienti (Le Quotidien), Sylvie Flammang (Radio 100,7), Claude François (Télécran), Josée Hansen (d’Lëtzebuerger Land), Duncan Roberts (Delano), Jean-Pierre Thilges (Hatari Publishing)

PRIX DE LA CRITIQUE DISCOVERY ZONE Luxembourg CITY FILM FESTIVAL 2012 :

· Confessions
De Tetsuya Nakashima | Avec Takako Matsu, Yoshino Kimura Masaki Okada Kaoru Fujiwara

Voici la communication du jury sur ce résultat :

« Ce film est à l’origine d’une véritable découverte avec un côté formel impressionnant, une grande maîtrise générale, aussi bien au niveau du scénario que de la mise en scène, de la photo, du montage, de la direction d’acteurs, de la musique… Le réalisateur propose un sujet fort sur une jeunesse en totale perte de repères, qui ne ressent plus rien si ce n’est la douleur. Le tout doublé d’une pertinente critique sociale et d’un véritable concept artistique que nous avons trouvé plein d’audace ».

Le jury a également décidé de décerner une mention spéciale à :

The Orator (O le tulafale)
De Tusi Tamasese (Nouvelle Zélande/Samoa)

Voici la communication du jury sur ce résultat :

« Ce film nous a fait découvrir une société entière, à tous points de vue éloignée de la nôtre. Cette œuvre nous a transporté et fait découvrir des traditions ancestrales surprenantes. Le tout accompagné d’un grand travail de caméra, avec une lumière et des couleurs exceptionnelles. Pour son côté généreux et cette histoire de deux marginaux aussi locale qu’universelle, nous ressentions le besoin de décerner une mention spéciale ».

Plus d'articles
L’affiche du Festival International des Cinémas d’Asie 2021 dévoilée