CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Cantiques d’un Vampire, chant I : la voix de la Loreleï

 

 
Overview
 

Pays:
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
13 total ratings

 


0
Posted 25 août 2014 by

 
Full Article
 
 

Magda est un vampire. Mais pas n’importe lequel. Elle a fait le vœu de ne plus s’abreuver de sang humain. Alors elle se nourrit en croquant ses propres rejetons, tout en prenant des bains de sang dans sa baignoire. Jusqu’au jour où ces pâles ersatz ne lui suffisent plus. La rechute la guette. L’addiction au sang frais jaillissant d’une jugulaire. Magda vit à Düsseldorf, à l’époque de l’Allemagne nazie. Les SS sèment la terreur, entre rafles, exécutions sommaires et déportations. Les prédateurs sont au pouvoir. Mais Magda est un prédateur plus dangereux encore que ne le sont les SS. Car dans la chaîne de l’évolution, le vampire est le prédateur ultime. Magda va se remettre à tuer. Mais pas n’importe qui. Elle sera tueuse de SS. Mais avant de les tuer, elle compte bien s’amuser un peu avec eux…

L’avis de Yanick Ruf :

Stéphanie Brasey nous entraine dans cette nouvelle à la suite d’une vampire, Magda, qui vit en Allemagne pendant la seconde guerre mondiale. Elle est en pleine thérapie de sa dépendance au sang qu’elle veut contenir… L’auteure ne perd pas de temps et nous plonge directement dans l’atmosphère qui va régner tout au long du livre en commençant son histoire par une description détaillée d’une scène extrêmement gore qui si elle est adaptée un jour au cinéma, devrait faire sensation ! Sang et sexe se mêlent pour plonger le lecteur directement au cœur de l’action ! Un mélange de beauté avec cette splendide rousse au corps de déesse et de cruauté avec ce démon qu’elle est en réalité. Une fusion totale pour ce personnage principal dont nous suivons le parcours en plein dans un pays nazi.

Ce parcours de sevrage sanguinaire qui n’en reste pas moins cruel et bestial par son substitut que je vous laisserai le soin de découvrir par vous-même dès les premières lignes… Stéphanie nous entraine dans une aventure tout aussi sensuelle que macabre et nous propose donc de comprendre mieux qui est ce personnage de Magda, cette vampire narcissique qui ne peut se regarder dans une glace. L’originalité de cette aventure vampirique est le fait de son placement temporel, à savoir pendant l’invasion allemande. Certes l’histoire se passe en Allemagne, mais la description de la vie à cette époque et tout à fait réaliste. Mais bon, mis à part cela, l’histoire aurait bien pu se passer à n’importe quelle époque, ce n’est pas le plus important (pour ce premier tome). Le sujet principal est l’addiction au sang et vous pourrez voir que si l’on réfléchit un petit peu en lisant, l’homme aime la sang tout autant que les vampires, sinon pourquoi autant de guerre de par le monde….




Un livre qui reste tout de même (et c’est très bien ainsi) très glauque qui est bien entendu réservé à un public averti. Les propos sont en effets assez « crus », mais ils donnent une force supplémentaire à ce livre qui nous montre que l’amour rime souvent avec la mort et que, comme toujours, le sexe est l’élément clef qui dirige et commande l’Homme. Moins il sort de l’ordinaire, plus il attire et envoute ce dernier.

Verdict : Une présentation du personnage principal agrémentées de nombreux détails. Un coté légèrement « hard » qu’il fallait oser mettre dans un roman. La réussite est totale et maintenant on attend très vite la suite des aventures de Magda la vampire au pays des SS. On espère encore avoir droit  à du sang, du sexe et des vampires, cette recette fait vraiment des merveilles !

Cliquez sur ce lien pour commander le livre sur Amazon


Yanick Ruf

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)