0
Posted 19 mars 2019 by Yanick Ruf in Festival
 
 

Fabio Frizzi, invité spécial du Festival Bloody Week-end 2019 !


Fabio Frizzi de retour au Festival Bloody Week-End 2019

Le compositeur Fabio Frizzi nous fera une fois de plus l’honneur d’être présent sur l’édition 2019 du Bloody Week-End.

Sept notes au clavecin pour un thème musical inoubliable, celui de L’Emmurée Vivante. Sept notes, et un nom qui surgit de l’entêtante mélodie : celui du compositeur Italien Fabio Frizzi.

Captivé par l’usage de la voix en musique, il fonde dés le lycée et contre l’avis de son père un groupe de rock amateur. Afin de pouvoir vivre de sa passion, il se met rapidement à étudier la guitare ainsi que la composition auprès de Sergio Notaro et de Vittorio Taborra, puis rencontre son premier éditeur, Carlo Bixio. Celui-ci lui permet d’entrer dans le monde du cinéma et c’est en 1968 que Frizzi compose, avec ce dernier et Tempera, la musique du western Ed ora… raccomanda l’anima a Dio !. Une expérience concluante qui l’amènera à travailler jusqu’en 1975 sur cinq autres longs-métrages (dont le classique Fantozzi signé Luciano Salce).

C’est alors qu’il rencontre, toujours grâce à Carlo Bixio, celui dont le nom demeure lié au sein tant professionnellement qu’amicalement : le réalisateur Lucio Fulci.
S’étant déjà fait un nom en Italie avec Le Temps du Massacre, Le Venin de la Peur et La Longue Nuit de l’Exorcisme, le metteur en scène cherche un compositeur pour son nouveau film, Les 4 de l’Apocalypse. Fabio Frizzi, Bixio et Tempera sont rapidement engagés afin de composer la bande originale et les chansons de ce western nihiliste mâtiné de fantastique. Fulci étant lui-même mélomane, l’exercice est ardu mais porte ses fruits. Entouré de son groupe, puis seul, le musicien collaborera avec le maestro sur Dracula in Brianza, Selle d’Argent, La Guerre des Gangs, Manhattan Baby, Un Gatto Nel Cervello, L’Emmurée Vivante, L’Enfer des Zombies, Frayeurs ainsi que L’Au-Delà.




Parallèlement à sa collaboration avec Lucio Fulci, il compose entre 1975 et 1989 36 musiques de films, s’axant particulièrement sur la comédie (un genre qu’il affectionne) et travaillant avec de prestigieux metteurs en scène tels que Tonino Valerii, Enzo G. Castellari, Sergio Martino, Umberto Lenzi…

Suite à la crise du cinéma transalpin dans les années 80, sa carrière prend un tournant. Il arrête temporairement de travailler pour le 7ème Art afin de se lancer dans un exercice auquel personne alors ne croit : organiser une série de concerts où un orchestre interprète sous sa direction des bandes originales. Le succès est toutefois immédiat !
Après un nouveau passage par les studios (où il œuvre cette fois-ci majoritairement pour la télévision), il débute en 2012 une nouvelle tournée intitulée «Frizzi to Fulci», pour laquelle il reprend avec bonheur les partitions autrefois écrites pour le cinéaste. Il a enfin été récompensé du Prix de la Meilleure Musique Originale au Festival de Gérardmer 2018 pour Puppet Master : The Littlest Reich.

Aujourd’hui, Fabio Frizzi est aux côtés des Goblin (Suspiria) l’un des plus emblématiques compositeurs italiens de musiques de films fantastiques. Quentin Tarantino lui-même a rendu hommage à son travail en incluant dans la bande originale de Kill Bill Volume 1 le thème de L’Emmurée Vivante.

Texte : Matthieu Rehde


Yanick Ruf