0
Posted 29 décembre 2018 by Yanick Ruf in Festival
 
 

Catriona MacColl membre du jury du Bloody Week-End 2019


Catriona MacColl de nouveau membre du Bloody Week-End

Catriona MacColl naît à Londres et intègre dès son enfance un groupe de théâtre scolaire avant de se tourner vers une carrière de ballerine professionnelle. Toutefois, la jeune femme est obligée de mettre un terme à ses ambitions suite à une blessure.

C’est alors qu’elle entend parler de Jean-Pierre Bisson, lequel recherche pour sa nouvelle pièce une actrice qui sait danser. Engagée, elle quitte son Angleterre natale et s’installe dans le sud de la France, où, pendant deux ans, elle fait partie de la troupe théâtrale de l’acteur/metteur en scène.

Faisant ses débuts à la télévision dans la série Il était un Musicien en 1978, elle obtient la même année un rôle aux côtés de Thierry Lhermitte dans Le Dernier Amant Romantique de Just Jaeckin (Emmanuelle). Ce sera ensuite la consécration grâce au film de cape et d’épée Lady Oscar, une adaptation du manga La Rose de Versailles signée Jacques Demy (Peau d’Âne), où elle est pour la première fois en tête d’affiche et qui la transforme en icône au Japon.




Années 80

Suivront en 1980 Le Fils Puni et Voltan le Barbare (aussi connu sous le nom de Hawk the Slayer), avant que son agent ne lui fasse rencontrer le réalisateur italien Lucio Fulci. N’étant pas à l’époque attirée par l’horreur, elle signe néanmoins pour le rôle principal de Frayeurs. Une expérience difficile, marquée par une traumatisante pluie d’asticots sur le visage pour les besoins d’une séquence. Mais Frayeurs est un succès, et McColl accepte de tourner à nouveau avec Fulci dans les désormais classiques La Maison près du Cimetièreet LAu-Delà. Toujours en 1981, elle apparaît sur Antenne 2 dans la série TV fantastique Noires sont les Galaxies.

Refusant d’être cantonnée au seul registre de scream queen, elle refuse de travailler à nouveau avec le maestro et s’éloigne du registre horrifique. Les décennies suivantes la verront ainsi s’attacher à différents genres au cinéma : la comédie (Les Diplômés du Dernier Rang avec Patrice Bruel, Le Bal des Casse-Pieds avec Jean Rochefort), la romance (Trois Places pour le 26), le thriller (Double vue) ainsi que le drame (La Fille d’un Soldat ne Pleure Jamais de James Ivory). C‘est néanmoins surtout à la télévision qu’elle affiche son éclectisme, avec des prestations remarquées dans La Peau de ChagrinLes Derniers Jours de Pompéi (où elle côtoie Laurence Olivier et Franco Nero), Cousin Williams ou encore Mafiosa.

Années 2000

En 2004, le metteur en scène Pascal Laugier (Martyrs) parvient à la faire revenir au genre qui l’a fait passer à la postérité en lui confiant dans Saint Ange le rôle de la directrice d’un orphelinat. Catriona MacColl poursuit alors dans le fantastique et l’horreur avec l’anthologie The Theatre Bizarre (segment The Mother of Toads), Chimères et HorseheadElle apparaîtra prochainement dans le thriller Faking Real.

Texte : Matthieu REHDE

Revisionnez l’interview réalisée en 2016 lors de son précédent passage au Festival Bloody Week-End

 


Yanick Ruf