Far Cry 4 : notre aperçu !

Vu comment il a trusté nos colonnes depuis le dernier E3, vous devez désormais être au courant que Far Cry 4 débarque le mois prochain dans les bacs ! Chanceux que nous sommes, nous avons pu poser les mains sur le futur titre du studio Ubisoft qui viendra jouer des coudes avec les assassins dans le cœur des joueurs. Et après cette séance de test, on peut clairement le dire, la bataille s’annonce serrée tant Far Cry 4 a les atouts pour rivaliser avec la licence-phare du studio français !

La portion du jeu que nous avons pu tester se situait, d’après le staff d’Ubisoft, aux alentours de 7% de la progression. Suffisamment peu pour être encore en mode « découverte », mais suffisamment loin pour ne pas avoir l’occasion de rencontrer le grand méchant Pagan Min, qui apparait dès le début du jeu. Une déception compréhensible, Ubisoft étant bien décidé à gérer les apparitions du blondinet en complet rose jusqu’à la sortie du jeu afin de ne pas éventer l’effet de surprise. Revenons-en à notre session de test, à commencer par l’aspect visuel. On ferait d’ailleurs mieux de parler de claque tant le titre envoie du lourd autant en termes d’environnement que de détails ou encore de profondeur de champ. C’est bien simple : où que vous soyez, il y a toujours un paysage de folie à admirer ! Une sensation qui nous renvoie à celles, similaires, ressenties sur des titres comme Red Dead Redemption ou The Last of Us, où il n’était pas rare de s’arrêter en cours de jeu pour observer un paysage.

Ce qui nous amène à l’une des petites nouveautés assez sympathiques en termes de gameplay : l’autodrive ! En effet, les trajets en voiture étant parfois longs, il est désormais possible de laisser la voiture se conduire toute seule, le joueur n’ayant plus à sa charge que la seule gestion de la vitesse. Pratique pour observer la vue par la fenêtre ou même pour mitrailler vos adversaires pendant une poursuite ! Car oui, on peut aussi utiliser son arme pendant une poursuite, ce qui donnera régulièrement lieu à des scènes digne d’un Matrix où, pour citer un confrère d’Ubisoft, « il ne manque plus que le Bullet-time » ! Bref, rien que niveau déplacements, on peut dire que les développeurs n’ont pas chômé. En revanche, niveau gunfight, pas de réel changement par rapport à Far Cry 3 : l’IA est correcte dans l’ensemble, mais fera parfois preuve d’une attitude assez discutable. Par exemple, durant notre test, il n’était pas rare qu’un adversaire se focalise sur son objectif à atteindre sans prêter attention à nous… alors que nous sommes à seulement deux mètres de lui, à découvert et prêt à lui plomber les fesses ! De même, les armes ont un comportement parfois bancal, une visée parfaite n’aboutissant pas forcément à un coup dans le mille. Étrange. Enfin, un mot sur la visée assistée sur consoles (notre session de test était sur PS4), où la mire n’hésitera pas à suivre automatiquement un adversaire pour vous aider. Agréable, mais priez pour que votre adversaire ne se déplace pas latéralement, la visée assistée ayant alors tendance à cafouiller. On gardera néanmoins le bénéfice du doute jusqu’à la sortie du jeu, l’équipe ayant encore le temps de rectifier ces menus défauts.

farcry4-01

Enfin, un mot sur l’ambiance du titre. Pour mémoire, Far Cry 4 est le 1er opus de la saga à abandonner la chaleur des îles (ou de la savane) au profit d’un environnement montagneux. Un choix tout à fait logique si l’on tient compte de la dimension verticale que le gameplay de la licence a acquis au fil des opus (les seules présences du gyrocoptère ou de la wingsuit justifient pleinement ce choix) et qui se révèle un vrai bonheur, donnant à la région de Kyrat une identité très particulière alternant entre plaines verdoyantes et montagnes rocheuses. La carte étant immense et la qualité des environnements étant à tomber, inutile de dire qu’on a là un plaisir de jeu aussi intense que le plaisir des yeux !

Une maxime qui, au final, pourrait tout aussi bien s’appliquer à l’ensemble du jeu s’ il se révèle à la hauteur de cet aperçu !