Festival Lumière 2013 : compte-rendu de la troisième journée

3ème journée en pays lyonnais pour assister au Festival Lumière 2013 ! Toujours un temps aussi maussade qui varie entre gris et averse… Nous commençons notre journée par Furyo, réalisé par Nagisa Oshima en 1983. Le producteur du film, Jeremy Thomas, est présent aux côtés de Thierry Fremaux pour nous parler un peu du tournage et surtout nous expliquer qu’il s’agit là d’une copie restaurée. Voilà une excellente nouvelle ! En effet, le film est d’une qualité incroyable et c’est donc avec un immense plaisir que je peux le revoir sur grand écran, même si je l’ai déjà vu de nombreuses fois en DVD. Direction ensuite la Halle Tony Garnier pour assister à une séance pour enfants. Et il ne s’agit pas de n’importe quel film, puis qu’on a droit à une avant-première de taille, le nouveau film de Nicolas Vanier, Belle et Sébastien. Imaginez une salle de 5.000 places quasiment remplie. Quel succès pour le réalisateur. Ce dernier était présent pour présenter le film. Il a été introduit par Laurent Gerra qui a des affinités avec la région de tournage. Et Nicolas Vanier n’est pas venu seul en plus, il est accompagné de Tcheky Karyo et de Felix Bossuet, les acteurs principaux du film. Il s’agit donc de l’adaptation de la série des années 70. D’ailleurs, l’acteur qui incarnait Sébastien à l’époque, Mehdi, est également de la partie dans ce film.

equipe belle et sebastien

Place ensuite à la rétrospective avec deux films proposés par Quentin Tarantino. Le premier est un western italien de 1964, Le spécialiste, réalisé par Sergio Corbucci. On y retrouve Johnny Hallyday dans le rôle d’un cow-boy implacable au look Clint Eastwood ! Incroyable. Le deuxième est en fait une série de 4 petits films d’une vingtaine de minutes chacun. C’est Tarantino lui-même qui a prêté sa copie au festival de manière à ce que nous puissions la visionner dans une excellente qualité. Ce sont en fait les aventures d’un trio très peu connu en France, Les Three Stooges, genre de Pieds Nickelés américains. Quel joie de pouvoir enfin découvrir ce trio inédit dans l’hexagone et que je rêvais de voir depuis des années. Merci Quentin pour ce cadeau, la salle a apprécié, un grand moment de fous-rires. Juste avant cette séance, Thierry Fremaux nous a annoncé officiellement le nom de la personnalité qui remettra le prix Lumière à Tarantino vendredi soir : bien entendu, une seule personne pouvait le faire, il s’agit de l’actrice américaine Uma Thurman, grande amie du réalisateur. Excellente nouvelle !

la halle tony garnier

Et enfin, nous avons terminé notre journée à La Plateforme, la péniche qui tient lieu de point de rencontre entre les invités et les festivaliers. Une bonne soirée au cours de laquelle nous avons revu Quentin et d’autres invités venir se détendre un peu. Retour au bercail et fin d’une journée bien remplie (4 films tout de même). Demain la suite nous attend…. Reprenons un peu de forces.

fremaux

Texte Yanick Ruf, photos Boris Bonnetin (la galerie complète arrivera bientôt…)

Plus d'articles
Le 12ème prix Lumière sera remis aux frères Dardenne