Quick Change

Réalisateur
Eduardo Roy Jr
Acteurs
Filipe Martinez, Francine Garcia, Jun-Jun Quitana, Miggs Cuaderno, Mimi Juareza, Natashia Yumi, Rolando Inocencio, et Sashi Giggle
Pays
Philippines
Genre
Documentaire
Durée
98 minutes
Titre Original
Notre score
8

Dorina, transsexuelle entre deux âges, travaille dans le commerce illégal  de la chirurgie esthétique. Elle incarne la figure de la mère pour son neveu Hero, âgé de huit ans et se conduit comme une femme dévouée avec Uno. Entre son travail et sa famille, Dorina est persuadée qu’elle est une femme heureuse, jusqu’à ce qu’Uno tombe amoureux d’une autre transsexuelle.

20ème  Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul
Film dans la catégorie Visages des Cinémas d’Asie Contemporains

L’avis de Yanick Ruf : Dure incursion dans le monde méconnu des transsexuels philippins, Quick Change nous entraine dans l’enfer que vive parfois certains de ces « exilés sexuels ». Un film qui fait réfléchir et nous fait également prendre conscience de leur quotidien. Il faut dire qu’Edouardo Roy, le réalisateur philippin, nous en met plein la vue et nous fait découvrir les pratiques utilisées pour que ces gens deviennent des « reines de beauté » comme si nous assistions vraiment à ces séances de remodelage corporel. Prêt à tout, ils risquent parfois (ou plutôt souvent devrais-je dire) leur vie pour devenir celle qu’ils aimeraient être réellement. Un marché extrêmement florissant et totalement illégal pratiqué de cette manière. Et certains en profites pour mettre en danger la vie d’autrui pour se faire du bénéfice en remplaçant notamment le collagène par du gel de pneu…. Mais le pire, c’est que cela existe réellement….Edouardo ne fait que retranscrire en fiction la vie quotidienne des transsexuels philippins. A noter l’excellente interprétation du jeune Migs Cuaderno, un petit enfant de 6 ans dans le film, qui virevolte au milieu de ces travestis sans l’ombre d’une gêne… Un véritable tour de force !

Verdict : Si le film est extrêmement dur par moment, il faut se forcer à le regarder tout de même en intégralité pour comprendre mieux le calvaire que certains êtres humains vivent pour pouvoir devenir ce qu’ils rêvent d’être secrètement.  La communauté gay étant tellement grosse dans ce pays, c’est donc un fait de société à connaitre. ATTENTION toutefois, de nombreuses scènes et dialogues très crus vous attendent.

Quick Change
8
Plus d'articles
Blue velvet