La manière forte : le test blu-ray

Réalisateur
John Badham
Acteurs
James Woods, Michael J. Fox, et Stephen Lang
Pays
USA
Genre
Action et Comedie
Durée
111 min
Date de sortie
10/07/1991 (salle) - 07/04/2021 (blu-ray)
Notre score
6

Nick Lang, dont la célébrité à Hollywood n’est plus à faire, décide de donner un nouvel élan à sa carrière en incarnant dans son prochain film un policier au caractère bien trempé. Pour cela, il part à New-York rejoindre celui dont il sera momentanément le co-équipier attentif : le vrai policier John Moss. L’inexpérience de l’un et les intrépidités de l’autre vont les entraîner dans de nombreuses péripéties…

Après le succès de son Comme un oiseau sur la branche (1990) porté par le duo improbable Mel Gibson / Goldie Hawn, le réalisateur John Badham associe pour son nouveau film, La manière forte (1991), la star de Retour vers le futur Michael J. Fox et le spécialiste des rôles de bad guy James Woods.

Pur buddy movie, La manière forte fonctionne sur l’alliance des contraires, de deux personnalités opposées, soit Nick Lang, une star hollywoodienne survoltée (Michael J. Fox) et John Moss, un flic new-yorkais acariâtre (James Woods) contraints de faire équipe pour résoudre une série de meurtres.

La manière forte s’inscrit dans le genre du buddy cop movie popularisé dans les années 80 avec les hits 48 heures (1982) et L’arme fatale (1987). A la différence des titres pré-cités le film de Badham est très axé sur la comédie, comédie de situation et aussi slapstick avec un festival de grimaces, de bourre-pif et de chutes. Ici on ne fait pas dans la sobriété à l’image de l’antagoniste interprété par un Stephen Lang qui en fait des caisses, plus grotesque qu’effrayant. L’attrait principal de La manière forte réside dans la bonne dynamique entre les deux acteurs principaux, en témoigne cette leçon de séduction dans un bar où, en véritable caméléon, Nick Lang interprète la petite amie de John Moss face à ce dernier médusé.

Côté action cette honnête faiseur de John Badham qui en touche-à-tout peut passer de Saturnay Night Fever (1977) à Drop Zone (1994) en passant par Dracula (1979) livre quelques plaisantes scènes d’action à l’ancienne, bien chorégraphiées et shootées dont cet hommage amusant à La mort aux trousse dans le morceau de bravoure final.

Est ajouté un petit côté méta, sous-exploité; il sera le moteur du très sympathique Last action hero (1993) de l’excellent John McTiernan.

Avec La manière forte Badham livre une comédie d’action qui a défaut d’être originale et totalement réussie pour figurer dans le haut du panier du genre du buddy cop movie s’avère efficace et divertissante.

Technique

Ce blu-ray Rimini Editions propose un master satisfaisant (pas de remasterisation effectuée) avec un piqué correct, des contrastes appuyés et un grain originel préservé. Les deux pistes DTS-HD Master Audio 2.0 assurent le spectacle.

Bonus

Question suppléments est tout d’abord proposé un intéressant commentaire audio (sous-titré en français) avec le réalisateur John Badham, le producteur Rob Cohen et le critique Daniel Kremer, peu avares en informations techniques et anecdotes de tournage. Est ajouté un entretien d’un intérêt relatif, en raison de sa forme laborieuse, entre Rania Griffete et Stéphane Chevalier, de la société La Plume, centré sur le buddy movie.

La manière forte : le test blu-ray
6