Gravity Rush Remastered : nos impressions !

Réalisateur
Acteurs
Pays
Genre
Durée
Titre Original
Notre score
9

Après un passage par la PS Vita, Gravity Rush s’offre aujourd’hui une version PS4 chapeautée par Bluepoint Games (Uncharted The Nathan Drake Collection), en profitant ainsi pour glaner l’extension Remastered. Alors, faut-il craquer ou non ?

Synopsis: Le jeu se déroule dans la ville flottante fictive d’Hekseville, où le joueur dirige une jeune fille amnésique nommée Kat. Elle est accompagnée d’un mystérieux chat noir qui lui offre la possibilité de contrôler la gravité. Kat va utiliser ce pouvoir pour protéger les habitants menacés par une tempête de gravité et des monstres appelés Névis, apparus avec elle.

Si la mode des Remastered, Collection et autres portages ne semble pas prête de s’arrêter sur les consoles new-gen, notamment chez Sony qui en (ab ?)use fréquemment pour remettre ses anciens titres sur le devant de la scène, Gravity Rush Remastered pourrait être considéré comme un cas à part. Sorti en 2012, le titre était à l’origine une exclusivité pour la PS Vita. La console portable de Sony n’ayant malheureusement pas connu le même succès que la PSP, bon nombre de ses titres sont ainsi restés méconnus du grand public. Si le débat concernant les portages PS3 vers PS4 ne semble pas prêt de s’arrêter (surtout depuis que la Xbox One propose, elle, la rétrocompatibilité 360), celui de porter un jeu de la PS Vita vers la PS4 est à considérer d’un autre œil. Et après avoir pu passer quelques heures sur Gravity Rush, on se surprend à espérer d’autres Remastered dans cette veine !

Car oui, vous l’aurez compris, Gravity Rush Remastered est une réussite à tous les niveaux. Étonnamment, la plus grande surprise de ce portage vient même de l’aspect technique de ce portage. Si sur le papier, adapter un titre de PS Vita (une console portable, on le rappelle, avec ce que cela implique comme limitations techniques) à la Playstation 4 avait de quoi amuser ou faire peur quant au résultat final, il faut bien avouer que GRR n’a pas à rougir face à la concurrence. Profitant d’un design original renvoyant à la fois aux mangas et aux œuvres graphiques occidentales, et faisant la part belle aux graphismes en cel-shading (aux allures de dessin animé), Gravity Rush Remastered s’affranchit des stigmates du temps au point de se hisser visuellement au niveau des autres jeux PS4 (toutes proportions gardées bien sûr, ce portage n’ayant pas prétention à atteindre le niveau de certains titres qui nous ont déjà montré ce que la PS4 avait dans le ventre). De même, et bien que nous n’ayons pas pu toucher la version originale sur Vita, la prise en main de cette version PS4 se révèle exemplaire, l’héroïne Kat répondant au doigt et à l’œil. Mieux, d’après les échos qui nous sont parvenus, le passage de la Vita à la Dualshock permet à la maniabilité de gagner quelques features, tel un contrôle plus aisé de la caméra pendant les sauts gravitationnels. Les vétérans de Gravity Rush sur Vita apprécieront cette évolution.

gravity-rush-remastered1

C’est un fait, sur le plan technique de sa remasterisation, ce portage de Gravity Rush est une vraie réussite. Rassurez-vous, le plan artistique n’est pas en reste, et il ne faudra qu’un bref moment pour se laisser happer par l’univers de Kat. Un univers qui, visuellement, devrait séduire sans mal les fans de romans graphiques et de mangas tant l’œuvre de Japan Studio y prend ses influences. Nul doute que le mélange des genres, où une vieille ville volante côtoie des quartiers industriels et des dimensions plus surnaturelles, vous fera son petit effet. Tout comme l’aspect sonore, faisant la part belle aux thèmes musicaux entêtants (mention à la musique jazzy de Piljeune, entrainante à souhait !) au détriment de bruitages, aussi peu nombreux que soignés. Par contre, ne vous attendez pas à beaucoup de dialogues audio, Gravity Rush privilégiant une approche façon « BD interactive » pour bon nombre de ses cut-scenes et pour faire avancer son scénario (très sympathique à suivre, malgré certains éléments un brin expédiés). Dans tous les cas, les fans de lecture seront ici servis ! Ces « cases de comics interactives » seront parfois aussi mêlées à des cinématiques plus conventionnelles et très joliment mises en scène, de quoi éveiller l’attente quant à l’anime prévu prochainement autour de l’univers du jeu.

gravity-rush-remastered3

La dernière surprise de Gravity Rush, et non la moindre, c’est bien son gameplay. Si sur le papier, la gestion de la gravité comme principale feature avait de quoi intriguer sans plus pour des néophytes du jeu, il en est tout autrement une fois le pad en main. En effet, non seulement Kat répond au doigt et à l’œil, mais en prime ses pouvoirs (que l’on fera évoluer au fil de l’aventure) sont vraiment grisants à utiliser, depuis la simple inversion de la gravité jusqu’aux glissades contrôlées en passant par des attaques spéciales dévastatrices. Certes, l’ensemble désarçonne un peu au premier abord, mais l’on s’y fait très vite et il ne faut que quelques instants pour arpenter cet univers en lévitation. Précisons d’ailleurs que le monde volant – et ouvert – de Gravity Rush obéit à la même règle qu’un Tomb Raider 2013 ou un GTA V : si vous le voyez, alors vous pouvez y aller. On émettra juste un bémol sur le niveau de difficulté de certaines phases de jeu particulièrement retorses, mais rien qui justifie de bouder son plaisir.

gravity-rush-remastered2

On le redit, Gravity Rush Remastered est une vraie réussite, autant en tant que jeu qu’en tant que portage. Mieux : en offrant une version PS4 à ce titre d’une PS Vita délaissée, Sony fait d’une pierre deux coups. Primo, l’éditeur offre ainsi une chance à ce petit bijou de séduire un public plus large. Une démarche logique si l’on considère le Gravity Rush 2 actuellement en développement sur PS4, sans compter l’anime prévu pour faire le lien entre les 2. Secundo, et c’est sans doute le plus important : en offrant cette remasteration à un titre PS Vita, Sony marque un point indéniable dans le duel l’opposant aux joueurs « anti-Remastered », l’argument de la rétrocompatibilité tant espérée PS3/PS4 tombant ici à plat. Tout juste pourra-t-on reprocher l’absence de cross-buy pour les possesseurs de la version Vita, mais dans tous les cas, Gravity Rush Remastered a tous les atouts pour séduire. Espérons que d’autres exclusivités PS Vita suivront (Uncharted Golden Abyss, si tu nous lis…)

Gravity Rush Remastered : nos impressions !
9