Réalisateur
René CARDONA
Acteurs
Crox ALVADARO, David SILVA, Héctor GODOY, Maura MONTI, et Roberto CANEDO
Pays
Mexique
Genre
Action et Aventure
Durée
Titre Original
Notre score
8

Batwoman affronte un savant fou dont le but est de créer une armée d’hommes poissons afin de conquérir les océans, puis le monde. Dans ce but, il enlève les plus grands catcheurs, afin de leur prélever leur glande pinéale et de l’injecter à des poissons…

L’avis de Yanick Ruf :

Surfant sur la vague du succès de Batman la série sortie peu de temps avant, Batwoman est un film mexicain mettant en scène l’alter-ego féminin de Bruce Wayne! A l’époque, les films fantastiques étaient légion au Mexique et il n’était donc pas surprenant de voir ce genre d’adaptation. L’héroïne est donc une multimilliardaire qui a décider d’utiliser son argent pour combattre le crime! Et quoi de mieux pour ce faire que de s’habiller uniquement d’un bikini trois fois trop court, d’un masque de Batman et d’une cape ? Eh oui, le réalisateur René Cardona a misé sur le côté sexy du film pour attirer le chaland! Et en 1968, Batwoman a dû faire parler de lui car la censure, surtout au Mexique, ne devait pas trop apprécier ce genre de tenue vestimentaire…..

 batwoman-02
Bon, notre Batman en jupon est donc une sportive émérite qui excelle dans de nombreux domaines : équitation, tir, plongée… et se trouve être en plus une championne de Lucha Libre, autrement dit de catch qui, je vous le rappelle, est un véritable sport national au Mexique depuis de très nombreuses années, tout comme le foot l’est en France! Mais fermez les yeux et imaginez une femme aux formes merveilleuses habillée uniquement d’un mini bikini pour faire toutes ces activités… Là je sens que votre imagination commence à travailler!
Le film ne pouvait foncièrement pas se passer de quelques scènes de lutte, et voir une femme avec un costume de Batman identique à celui que portait Adam West deux ans plus tôt fait réellement sourire! Mais ce n’est pas tout, pour être sûr de captiver encore plus de public, René Cardona a été encore plus loin! Non content de nous livrer sa version du super-héros, il a voulu dans le même film faire sa version de Frankenstein ainsi que de L’étrange créature du lac noir! Imaginez donc un savant fou, aidé de son assistant Igor (mais qui n’a pas du tout une tête d’Igor!) voulant créer un homme-poisson à partir d’une partie de cerveau de lutteur… Et vous vous retrouvez donc avec la fameuse créature du lac noir en version poisson rouge!
 batwoman-03
Bon, le film n’est pas là pour se prendre trop au sérieux, mais plutôt pour nous faire passer un agréable moment et de ce côté le pari est réussi!
Caractéristiques techniques et bonus :
Pas de frou-frou pour cette édition proposée par Bachfilms! Le film n’ayant jamais été doublé (et c’est tant mieux), il vous est donc proposé en version originale en format 4/3 d’excellente qualité! Un seul bonus, mais non négligeable, la présentation du film par Alain Schlockoff (L’écran fantastique). On en apprend un peu plus sur le tournage et l’aboutissement de Batwoman!
Verdict : Si vous êtes fan de curiosités, ce film est fait pour vous! Un film qui mélange fantastique, super-héros et catch mexicain ne pouvait passer inaperçu! Bachfilm nous l’a dégoté, et c’est avec un immense plaisir qu’on le regarde!
batwoman-01
Batwoman
8
Plus d'articles
La bête tue de sang froid : le test blu-ray