Réalisateur
Joe D'Amato
Acteurs
George Eastman, Margaret Mazzantini, Mark Bodin, Saverio Vallone, Serena Grandi, Tisa Farrow, et Zora Kerova
Pays
Italie
Genre
Horreur
Durée
91 min
Titre Original
Antropophagus
Notre score
7

Des touristes arrivent sur une petite île grecque, qu’ils trouvent complètement abandonnée. En explorant les lieux ils découvrent une chambre secrète. Ils sont par la suite poursuivis par un psychopathe cannibale bien décidé à les tuer un par un.

L’avis de Yanick Ruf :

Antropophagous, qui n’a jamais entendu parler de ce film culte des années 80 ? Rien que l’affiche parle d’elle-même. Elle a réussi à faire faire le tour du monde à ce film. Je me rappelle qu’à l’époque, jeune ado, c’était le film que je voulais voir à tout prix, comme bon nombre de jeunes de l’époque. Alors de quoi s’agit-il exactement ? Antropophagous est un film écrit, réalisé et produit par le réalisateur italien Joe D’Amato. On y retrouve Georges Eastman dans le rôle d’un homme qui a tout perdu lors d’un naufrage et a survécu en dévorant sa femme et son fils. Partant de là, l’homme ayant basculé dans la folie, il s’est mis à dévorer tout le monde dans son petit village grec. Antropophagous est aussi connu sous les différents titres The Grim Reaper, The Zombie’s Rage ou encore The Savage Island. Filmé en 16mm, on a droit grâce à Bachfilms à une version restaurée en plein écran d’excellente qualité . De plus, le DVD est fourni dans un superbe fourreau relief avec en prime 3 cartes collector. Excellent packaging qu’on aimerait voir plus souvent…

Antropophagus (1)

Bon, et le film en lui-même me direz-vous…. Si tout commence par un générique qui n’en finit pas avec un couple qui déambule dans les rues d’une petite ville grecque, le film est tout à la hauteur. Malgré un rythme extrêmement mou, ce qui était fréquent pour ce genre de production dans les années 80, il n’en reste pas moins très agréable à regarder ! Il est présenté en plus dans sa version intégrale française. C’est-à-dire que certaines scènes,  coupées au montage d’origine, ont été rajoutées pour cette édition  DVD. Bien entendu, ces dernières sont en VO sous-titrées, ce qui permet de les différencier du reste quand on regarde le film en version française ! On notera l’une d ’elles, extrêmement intéressante pour l’histoire vu qu’il s’agit d’une séance de « tirage de tarot » qui bien entendu n’annonce rien de bon…

Antropophagus (4)

Bon, le doublage français est très année 80, avec des voix et des tonalité qui ne sonnent pas très juste, mais qui donnent un charme supplémentaire certain au film. Les acteurs sont assez convaincants, surtout Georges Eastman qui sait jouer à la perfection le rôle du « monstre cannibale ». La musique, très psychédélique, va suivre le film de bout en bout. On aura même droit à un petit flashback explicatif pour nous montrer comment ce « monstre » en est arrivé là. Tout est donc complet, avec en prime deux scènes totalement impensable en 1980 dont l’une reste toujours aussi éprouvante (celle de l’accouchement, mais je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler). La scène finale, n’est pas à oublier non plus, la seule de mes souvenirs de jeunesse… Bien entendu, les maquillages prêtent plus à sourire en 2014, mais si l’on y réfléchi un peu plus, on s’aperçoit qu’ils étaient très bon en 1980. Il faut toujours savoir vivre avec le temps des films…

 Antropophagus (5)

Caractéristiques techniques et bonus :

Une interview de Christophe LEMAIRE nous en apprend plus sur le film, la bande annonce nous montre la qualité d’époque, et là, on est heureux d’avoir eu le film en version restaurée. Et pour couronner le tout une présentation des films de la société Crocofilms à paraitre bientôt. Le film est présenté en version française, italienne et anglaise, on n’a donc que l’embarras du choix !

 Antropophagus (3)

Verdict : Une fois de plus, Bachfilms a su profiter d’un bon film pour lancer une nouvelle collection. Vivement la suite (bientôt la critique d’Horrible, la pseudo suite d’Antropophagous). Le travail de restauration est excellent et l’on a droit en prime pour la première fois à la version intégrale du film ! Que demander de mieux ? Et n’oubliez jamais avant d’aller vous coucher qu’il faut toujours avoir une pioche cachée dans son grenier, ça peut toujours servir…..

Antropophagous
7
Plus d'articles
La Trilogie De Koker d’Abbas Kiarostami : Test Blu-ray