Nier Replicant ver.1.22474487139 : nos impressions !

Sorti fin avril sur PS4, Xbox One et PC, dix ans après sa première mouture, Nier Replicant ver.1.22474487139…, plus communément appelé Nier Replicant Remake ou Nier Replicant tout court, s’est enfin offert aux joueurs étant passés à côté à l’époque. Mais ce remake se justifiait-il ? Nos impressions dans la suite.

Profitant de l’accueil dithyrambique autour de sa suite Nier Automata sortie plus récemment, ce remaster avait fort à faire pour permettre tant aux néophytes de découvrir la licence avant de se plonger dans sa suite, qu’aux fans de redécouvrir dans les meilleures conditions ce qui est encore considéré comme l’un des Action-RPG les plus surprenants et mémorables de sa génération. Il faut dire qu’avec sa formule mêlant action débridée empruntant beaucoup aux beat’em all, certaines phases digne d’un hack’n slash, des phases textuelles digne d’un jeu d’aventure old-school et bien d’autres surprises, le tout évidemment emballé dans les codes du RPG, il y a de quoi dérouter au premier abord. Mais, il faut bien l’avouer, pour peu que l’on laisse sa chance au titre tout en élargissant son propre horizon d’attente, il est difficile de ne pas se laisser embarquer dans cette quête fraternelle au sein d’un monde aux faux airs de Zelda et de Horizon Zero Dawn. En passant, précisons à ceux ayant connu le jeu d’origine que oui, Nier Replicant reprend donc bien la version du jeu mettant en scène un frère et sa sœur, à contrario de la version Nier Gestalt de l’époque qui nous proposait de suivre un père et sa fille.

nier-replicant2

Visuellement, si le titre est loin d’offrir un « véritable » remake comme par exemple Shadow of the Colossus, il est pourtant loin de se contenter d’un simple upscaling qui aurait sans doute fait mal aux yeux si l’on considère que déjà à l’époque, Nier était loin d’être une vitrine graphique. Si l’on met aujourd’hui les deux jeux côte à côte, Nier Replicant se situerait donc plutôt dans une zone blanche entre remake et remaster, offrant indéniablement un joli travail d’affinage des textures et de remodélisation des décors, des effets et des modèles de personnages allant au-delà d’un simple remaster, mais sans chercher à vraiment proposer une expérience techniquement digne d’un jeu PS4 de 2021. Difficile de le reprocher si l’on considère la masse de travail et le budget qu’un tel remake impliqueraient (surtout sans avoir la renommée et le potentiel de ventes d’un Final Fantasy VII). Et puis, si l’on considère que l’important reste de rendre justice à l’expérience de gameplay et à la direction artistique du jeu original, alors le contrat est clairement rempli.

Car oui, l’une des grandes forces de Nier Replicant demeure, comme vu plus haut, sa proposition de gameplay mêlant énormément d’influences parfois disparates, mais cohabitant superbement dans un seul et même écrin. Profitant de l’expérience acquise sur Nier Automata, les développeurs en ont également profité pour affiner l’expérience de Nier Replicant afin d’unifier l’expérience entre le jeu et sa suite. Replicant profite dès lors d’une orientation plus nerveuse que le jeu original, permettant par exemple de savourer pleinement l’ampleur des combats et des combos que vos armes et sorts permettront (en passant, on rappellera l’importance de savoir jongler entre ses armes et ses techniques pour s’adapter à chaque type d’adversaire). De quoi séduire à la fois – on y revient – les joueurs ayant découvert la saga par Automata, les adeptes ayant connu le jeu original, et les néophytes qui débuteraient totalement par ce premier volet. Comme on dit, pas de jaloux, chacun pouvant dès lors trouver une bonne raison de tenter l’aventure.

De même, si comme expliqué plus haut, Nier Replicant n’est pas complètement un remake à proprement parler et empêche donc le titre de se confronter aux fleurons techniques que pourraient représenter FF7 Remake ou Shadow of the Colossus, la direction artistique du titre ressort indéniablement grandie, mue par les nouvelles libertés offertes par la current-gen. Si la profondeur de champ et les effets de lumière et de particules sont évidemment les premiers servis, on appréciera le travail effectué ici et là sur plusieurs décors légèrement remodélisés pour l’occasion (les autres profitent au minimum de textures affinées), sur la musique proprement envoutante et surtout sur les personnages dont la modélisation s’accorde bien mieux avec leurs homologues de Nier Automata. Il ne s’agit encore une fois que de touches ici et là, mais le résultat et l’effet sont là !

Si Nier Replicant ver.1.22474487139… pourra surprendre par son approche entre remake et remaster, il a l’intelligence de proposer une expérience de gameplay affinée par rapport au jeu original, permettant de rallier autant les fans du jeu original, que ceux qui n’auraient touché qu’à sa suite Automata, que les néophytes de la licence qui devraient sans mal être séduit par sa formule mêlant plusieurs influences. Un carton plein qui permet d’occulter une technique légèrement en retrait par rapport à la concurrence et à ce que l’on aurait pu attendre d’un jeu de fin de génération en 2021.

Nier Replicant ver.1.22474487139 : nos impressions !
8