Livre « Explorer Kaamelott : les dessous de la Table Ronde » : nos impressions !

En attendant la sortie du premier film, Kaamelott se réinvite chez nous avec la sortie du livre Explorer Kaamelott : les dessous de la Table Ronde. Une sympathique occasion de se (re)plonger dans l’univers d’Alexandre Astier, et dont nous vous partageons nos impressions dans la suite.

On en a gros ! Une phrase qui pourrait résumer Kaamelott à elle-seule, autant pour son aspect référentiel (à l’image de « C’est pas faux », il suffit souvent de la prononcer à voix haute pour que les fans de la série se reconnaissent entre eux) que pour le parallèle qu’elle pourrait symboliser avec l’immense succès de la série dans le paysage culturel français. Car oui, avant d’être un film peinant à trouver le chemin des salles pour cause de pandémie et de bataille de droits, Kaamelott est une série qui a autrefois eu la lourde charge de prendre le relais de Caméra Café, et a finalement réussi à s’imposer dans le cœur de millions de fans. A la surprise générale pourrait-on dire, tant rien ne prédestinait à tel un succès cette shortcom contant avec un humour ravageur le quotidien de Chevaliers de la Table Ronde plus proches de bras cassés, et du Roi Arthur cherchant à accomplir la quête du Graal au milieu de ce joyeux souk.

Les dessous de la Table Ronde revient ainsi sur les bases de la recette de ce succès, en prenant soin de ne laisser personne de côté. Les fans seront évidemment en terrain connu, mais l’auteur Clément Pélissier pense également aux néophytes en s’attardant régulièrement sur les présentations d’usage. Genèse de la série et de sa diffusion, présentation de l’univers ou des personnages, évolutions des formats… Absolument rien n’est laissé de côté, jusque dans les transcriptions intégrales de certaines scènes sur plusieurs pages qui viendront appuyer les nombreuses analyses de l’auteur.

Car oui, pour « Explorer Kaamelott » comme il se doit, il faut évidemment creuser la surface, la démonter pierre par pierre (courage, il y en a seulement 16130), aborder les influences d’Astier, sa façon de travailler – par exemple dans l’écriture des dialogues en fonction de l’acteur et pas seulement des personnages… En somme, un véritable regard qui permet d’appréhender cette série culte sous un nouvel angle qui permettra autant aux fans d’en apprendre encore davantage, qu’aux néophytes de comprendre comment cette série a pu devenir aussi culte. Si malheureusement, Alexander Astier n’est pas intervenu dans la création du livre, l’auteur a tout de même pu compter sur Franck Pitiot, alias Perceval, pour partager son expérience, ses anecdotes et donner envie de se retrouver autour d’un Sloubi. Attention, les cinquante poutres ne sont pas fournies !