PGW 2015 : Sous le signe de Sony…

Ca y est, la Paris Games Week 2015 a été lancée. Et en grandes pompes s’il vous plait, puisque pour la première fois, Sony a profité du salon pour nous gratifier d’une conférence dédiée à ses nouveautés, dont nous pouvions tester un aperçu sur les stands du salon. Et autant vous le dire, il y avait beaucoup de lourd au menu ! Cinealliance a eu la chance d’être présent à la soirée d’inauguration, voici notre sélection.

Puisque vous n’aurez peut-être pas la patience d’attendre la fin de l’article, soyons un peu chauvins et commençons par un titre en provenance directe de l’hexagone : Wild. Chapeauté par Michel Ancel (créateur de Rayman et Beyond Good & Evil), le jeu a profité de la conférence pour nous offrir une nouvelle vidéo incluant quelques extraits de gameplay où le chaman que le joueur incarne nous dévoile ses pouvoirs. Des pouvoirs qui lui permettent non seulement d’apprivoiser les animaux, tel un ours pour monter dessus et se déplacer plus vite, mais aussi et surtout de déplacer son esprit dans le corps desdits animaux. L’ensemble a beau être présenté dans une version appelée à évoluer, on a clairement hâte de poser nos mains dessus !

Et si il y a une chose sur laquelle nous avons pu poser nos mains, ou plutôt nos yeux, c’est le Playstation VR. Casque de réalité virtuelle made by Sony, l’objet et ses possibilités se sont dévoilés à la fois durant la conférence et le salon. Durant la conférence avec les jeux RIGS (un mélange de sport et de combat), Until Dawn : Rush of Blood (un dérivé du jeu original – également présent sur le salon – , mais développé pour la VR) et surtout Robinson : The Journey, véritable plongée au milieu d’une forêt vierge peuplée de dinosaures. Clairement, Sony veut mettre toutes les chances du côté de son concurrent à l’Oculus Rift et après test, cela semble amplement mérité. Car oui, nous avons pu tester le fameux casque sur le salon. Dans le cadre d’un jeu multijoueurs du Playroom, le porteur du casque devait ainsi incarner une sorte de Godzilla tandis que les autres joueurs (à la manette) devait lui échapper dans une première phase de jeu avant de lui jeter des objets à la figure dans une seconde phase. Alors qu’il y a un an, l’Oculus Rift nous avait donné un peu la nausée et fait mal aux yeux dans notre essai de Project Cars, le Playstation VR n’a souffert d’aucun de ces défauts durant notre session de test. La qualité vidéo est au rendez-vous, l’immersion et la réactivité aussi, mais c’est surtout les possibilités de gameplay qui nous ont surpris. Alors que pour beaucoup, un casque VR se résume souvent à une « télévision à 360° », nous avons pu ici utiliser le casque pour donner des coups de têtes afin de détruire le décor dans le jeu. Inutile de dire que la surprise a été au rendez-vous en constatant combien l’ensemble est vraiment au point, et il nous tarde déjà de découvrir ce que des « gros » studios seront capables de produire avec un tel outil.

On poursuit avec notre autre coup de cœur de la soirée : Uncharted 4, qui était enfin jouable pour le public. Si il a fallu passer par une petite déception en constatant que ce n’était pas le mode solo qui était présenté, que dire de l’immense plaisir que nous avons ressenti en arpentant le mode multijoueurs de ce dernier opus des aventures de Nathan Drake. On pourrait s’attarder sur les qualités graphiques du titre, la fluidité des affrontements, l’intégration du lasso à un gameplay déjà bien rôdé par les précédents volets, mais faisons simple : si son solo est aussi addictif que son multi, Uncharted 4 risque bien de rester autant dans les mémoires que ses prédécesseurs. Pour patienter jusqu’en début d’année prochaine, voici une vidéo du mode multijoueurs diffusée durant la conférence.

A noter que la PGW est également l’occasion pour les visiteurs de s’essayer à Uncharted The Nathan Drake Collection, dont voici nos impressions.

Un autre titre qui a profité de la conférence Sony pour se dévoiler, c’est Star Wars Battlefront, confirmant au passage la présence de Han Solo et Palpatine. D’ailleurs, le titre était très bien représenté sur le stand Sony, Tie Fighter grandeur nature à l’appui, si bien que ceux qui ont manqué la récente bêta pourront aisément rattraper leur retard.

On poursuit avec Ratchet & Clank, qui profitera du futur film adapté du jeu pour nous offrir le jeu adapté du film adapté du jeu ! Et au vu de cette nouvelle vidéo où le titre est si beau qu’on jurerait un film interactif tout en annonçant un gameplay fun dans la droite lignée des précédents opus, nul doute que 2016 sera l’année de Ratchet & Clank !

Venons en à présent à Matterfall, un shooter où vous pourrez manipuler un élément baptisé « Smart Matter » afin de modeler l’environnement à votre guise pour éliminer vos adversaires. Intriguant.

Poursuivons avec No Man’s Sky qui nous a gratifié d’une nouvelle vidéo offrant de nouveaux extraits du jeu tout en officialisant une date de sortie fixée à Juin 2016. Plus que huit mois à attendre avant d’arpenter l’espace et ses innombrables planètes !

Dans la catégorie des nouveautés qui titille sévèrement notre curiosité, Boundless s’est clairement posé là. Annoncé dans une vidéo dévoilant son gameplay impliquant l’utilisation de portails entre les mondes (comme un Portal 2, mais en bigger and stronger), inutile de dire qu’on a hâte d’en savoir davantage sur ce titre.

La conférence Sony était également l’occasion de rappeler que le vingtième anniversaire de la licence Tekken approche à grands pas. Pour l’occasion, Tekken 7 s’est dévoilé un peu plus dans une vidéo jouant la carte de la nostalgie avec des extraits des précédents volets (qui donnent une furieuse envie de se replonger dans Tekken 3 !).

Poursuivons sur une exclu PS4 qui s’est hissé dans le top 5 des attentes depuis sa révélation à l’E3 : Horizon Zero Dawn. Pour mémoire, vous y incarnerez une jeune femme n’étant pas sans rappeler Ygritte dans Game of Thrones (le côté sauvageonne rousse n’y est pas étranger) et devant survivre dans un monde sauvage peuplé d’animaux mécaniques. Lu comme ça, ça a l’air toujours aussi farfelu, mais il suffit d’un œil à la vidéo pour se dire que ça a l’air toujours aussi prometteur !

On enchaine avec Dreams, où les créateurs de Little Big Planet sont revenus sur leur titre où il sera possible de se déplacer au coeur des « rêves » imaginés par d’autres joueurs.

Pour conclure, abordons brièvement l’arrivée des motos dans DriveClub et de Dalshim dans Street Fighter V, ainsi que la possibilité de tester Destiny le Roi des Corrompus sur le stand Sony,  pour nous concentrer sur une annonce du studio Quantic Dream.

En effet, c’est fort logiquement que le studio de David Cage a profité de l’événement parisien pour nous gratifier d’une bande-annonce de son futur titre, Detroit : Become Human. Dans ce nouveau jeu, vous incarnerez l’androïde Kara (oui oui, la même que dans la démo technique remontant aux débuts de la PS3), dont la quête nous confrontera avec la définition même de l’humanité. Ca a l’air dans la droite lignée de Heavy Rain et Beyond Two Souls, ça a l’air de toujours autant jouer sur la corde sensible, ça a l’air d’être du pur Quantic Dream avec ses qualités et ses défauts, et c’est pour ça qu’on est impatient de le découvrir !

Voilà pour ce qui concerne Sony qui, vu son implication dans cette édition 2015 de la Paris Games Week, méritait bien un article à part !

Pour découvrir le programme des autres éditeurs et constructeurs, rendez-vous très vite dans un nouvel article.

Plus d'articles
Tony Hawk’s Pro Skater 1+2 : le test !