CINEAlliance.fr est le premier site indépendant sur l'actualité du Cinéma, Blu-ray, DVD, des Courts-métrages et des Festivals depuis 1998

 
Random Article

Cowboys & Envahisseurs

 

 
Overview
 

Titre Original: Cowboys & Aliens
 
Durée: 117
 
Date de sortie: 24-08-2011
 
Realisateur: Jon Favreau
 
Acteur: Harrison Ford,Daniel Craig,Olivia Wilde
 
Pays: USA
 
Note
 
 
 
 
 


User Rating
no ratings yet

 


0
Posted 24 août 2011 by

 
Full Article
 
 

Arizona, 1873. Un homme qui a perdu tout souvenir de son passé se retrouve à Absolution, petite ville austère perdue en plein désert. Le seul indice relatif à son histoire est un mystérieux bracelet qui enserre son poignet. Alors que la ville est sous l’emprise du terrible colonel Dolarhyde, les habitants d’Absolution vont être confrontés à une menace bien plus inquiétante, venue d’ailleurs…



 

 

L’avis de Fabien

 

Avec son high concept détonnant (un western avec des aliens), son duo de stars charismatiques (Daniel »James Bond »Craid meet Harrison »Indiana Jones »Ford), un réalisateur in (Iron Man 1 & 2) et un wonder boy (Steven Spielberg) à la production,  Cowboys & Aliens (en vf Cowboys & Envahisseurs) a de solides atouts pour être le blockbuster de l’été 2011.


Le mélange de western et de science-fiction prend agréablement, la beauté des paysages du Nouveau-Mexique et l’efficacité des effets spéciaux dûs à ILM agissant de concert pour un plaisir jubilatoire entretenue depuis le premier face-à-face entre Craig et Ford.

Si le dernier tiers est un peu faiblard en raison de quelques incohérences scénaristiques et d’un certain manque d’inspiration quand des indiens sont convoqués dans la bataille finale pour dégommer un max d’aliens comme dans un jeu vidéo, ce western du 3ème type offre sufisamment de grands moments d’action décomplexée et de savoureux numéros d’acteur (Daniel Craig en pistolero amnésique, Ford en rude propriétaire terrien et Sam Rockwell en doc valeureux) pour s’imposer comme le blockbuster le plus fun de cet été.



cowboys_envahisseurs_cap1

 

L’avis de Tazz :





« Dans la seconde partie du XIXeme siècle, une petite bourgade du fin fond de l’Arizona, régie par les codes qui prédominaient durant la conquête de l’Ouest, se retrouve confronté à des extraterrestre visiblement collectionneurs d’êtres humains et  pas très commodes… » L’idée de base est bonne et laisse présager une multitude de pistes narratives et scénaristiques, certaines plus évidentes que d’autres. Servie par des scénaristes aux références telles que Lost, Transformers ou bien encore Star Trek, l’histoire a, en outre fait l’objet d’attentions toutes particulière pour être à la fois surprenante, coller à la réalité historique, et correspondre aux classiques narratifs des westerns épiques.

 

Mis en haleine par une première attaque alien très dynamique et rythmée (sans montage épileptique pour une fois!), c’est donc avec intérêt que l’on s’apprête à suivre les différents personnages mis en situation, que tout oppose mais qui se retrouvent avoir un but commun: comprendre ce que deviennent les leurs et tenter de les sauver…

 

Pourtant, séquence après séquence, l’occultation des erreurs scénaristiques parfois grotesques, des incohérences et des anachronismes devient plus délicate, et l’on devine avec amertume que tout le scénario pourrait tenir sur une feuille de papier à cigarette (comme celle utilisée par notre héros d’ailleurs, bien belle, bien blanche). On remerciera également les monteurs qui dévoilent dans la bande annonce l’une des seules trouvailles du film (le suspens n’aurait pas duré longtemps de toute façon…).

 

Les personnages sont pour leur part inégaux voire transparents, à l’instar de celui planté par Harrison Ford, ancien militaire ayant décidé de faire respecter sa propre loi, vociférant des ordres à tout le monde sans que personne ne les écoutent, et qui semble un peu perdu dans ce jeu de duettistes (exigé par l’acteur) avec un Daniel Craig beaucoup plus charismatique et crédible. N’oublions pas Olivia Wilde qui, tout comme dans « Tron: Legacy« , ne parvient pas totalement à nous convaincre en femme d’action,  n’étant pas là que pour sa plastique (sans doute mériterait-elle un rôle plus abouti pour faire ses preuves… ou pas!).

 

L’absence voulue de 3D et de nombreux plans graphiquement aboutis servent toutefois la crédibilité de l’œuvre, lui donnant une esthétique agréable à regarder, parfois un peu trop lisse. On la regarde alors comme une bonne série de science fiction, sans prétentions mais qui fait son effet.

 

Jon Favreau (Iron Man I&II, …) réalise donc un film moyen, loin d’être mauvais, mais encore bien plus loin de ce que l’on aurait pu espérer au regard des bandes annonces alléchantes et du très prometteur casting de réalisation, d’écriture, d’acteurs et autres conseillés investis dans ce projet. On a un peu l’impression qu’abondance de bien nuit en fait ou bien que tout le monde est peut-être parti un peu trop confiant.






zast

 


0 Comments



Be the first to comment!


Leave a Response


(required)